Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 13 mai 2011

HOUSE OF HORRORS

HOUSE OF HORRORS
(House of Horrors)

Réalisateur : Jean Yarbrough
Année : 1946
Scénariste : George Bricker
Pays : Etats-Unis
Genre : Policier, Epouvante
Interdiction : /
Avec : Rondo Hatton, Robert Lowery, Virginia Grey, Bill Goodwin, Martin Kosleck


L'HISTOIRE : Le sculpteur Marcel de Large vient de se faire "démolir" par un célèbre critique d'art, qui par la même occasion lui a fait rater une vente. Sans le sou, Marcel de Lange décide de mettre fin à ses jours en se jetant d'un pont. Au moment fatidique, il voit un homme qui tente de sortir péniblement de l'eau. Marcel va aider l'inconnu et le recueille chez lui. Ce dernier possède un visage assez particulier qui inspire Marcel. Il décide alors d'en faire une sculpture. Ce qu'il ignore, c'est que l'inconnu est un tueur qui se fait appeler "The Creeper" par la police. Voulant remercier son hôte, le Creeper sort la nuit et va assassiner le critique d'art responsable du désarroi du sculpteur. La police soupçonne un peintre, Steven Morrow, de l'assassinat. La compagne de ce dernier, une jolie journaliste, va tenter de disculper son compagnon en menant sa propre enquête, qui l'a conduira chez Marcel de Lange et le Creeper...

MON AVIS : Un film issu du mythique studio Universal, qui apparaît certes mineur par rapport aux grands classiques de l'épouvante que la firme a produit, mais qui n'est pas dénué d'intérêt. Principal attrait, la présence de l'acteur Rondo Hatton, qui, atteint d'acromégalie, possède un visage assez étonnant, qui sied particulièrement bien pour interpréter ce type de personnage patibulaire. Même si le scénario est assez banal, la réalisation est bonne et le casting solide, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas. Le film mélange ambiance policière et d'épouvante avec des moments de comédie, notamment dus à la jolie Virginia Grey, qui campe une journaliste bien culottée et qui n'a pas froid aux yeux. Mais on retiendra surtout l'interprétation de Martin Kosleck dans le rôle du sculpteur. L'acteur parvient à donner une vraie dimension tragique à son personnage, être d'une infinie gentillesse qui sombrera dans la folie suite aux attaques méchantes et gratuites des critiques d'art venant ruiner son travail. A noter que le personnage du "Creeper", déjà présent dans une aventure de Sherlock Holmes ("The Pearl of Death"), reviendra en cette même année 1946 dans "The Brute Man", qui sera une préquelle de House of Horrors...

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire