Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 28 mai 2011

LA BAIE SANGLANTE

LA BAIE SANGLANTE
(Reazione a Catena, A Bay of Blood, Ecologia del Delitto)


Réalisateur : Mario Bava
Année : 1971
Scénariste : Mario Bava, Filippo Ottoni, Giuseppe Zaccariello
Pays : Italie
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : Claudine Auger, Luigi Pistilli, Claudio Camaso, Anna Maria Rosati, Chris Avram


L'HISTOIRE La Baie est un magnifique domaine, convoité par de nombreuses personnes. La propriétaire, une vieille comtesse paralytique, refuse de vendre car elle ne veut pas le voir transformé en station balnéaire. Elle est assassinée par son mari, qui se fait lui aussi tuer par un mystérieux inconnu. Peu de temps après, quatre jeunes gens entrent par effraction dans une des villas du domaine pour s'amuser. L'une des filles découvre un cadavre flottant dans la Baie. Elle se fera tuée, et ses camarades connaîtront bientôt le même sort. Il semblerait que le tueur ne veuille pas d'intrus dans la Baie et qu'il élimine toute personne ayant un rapport avec le somptueux domaine de la Comtesse... 

MON AVIS : Mario Bava, génial réalisateur italien, avait déjà codifié dans les années 60 tous les éléments  qu'on retrouvera dans le Giallo des années 70, avec La Fille qui en savait trop et Six femmes pour l'assassin. Avec La Baie Sanglante, il pose cette fois les bases de ce qui deviendra le "slasher movie" dans les années 80, à savoir une histoire basique, un groupe d'adolescents et surtout, un étalage de meurtres originaux commis avec diverses armes, unique raison d'être de ce style de films. Ce n'est pas peu dire que Mario Bava est une pierre angulaire du cinéma de genre et que des générations de réalisateurs lui doivent beaucoup. Ceux qui pensent que le Vendredi 13 de Sean Cunningham est un film original doivent regarder La Baie Sanglante. Ils seront sûrement surpris de voir que le film de Mario Bava, réalisé en 1971 seulement, est en avance d'une décennie ! Meurtre à la serpette, gorge tranchée, pendaison, strangulation, couple faisant l'amour embroché par une lance, décapitation à la hache et un zest d'érotisme, tout y est déjà ! Le film s'avère même bien plus intéressant que la plupart des futurs slashers movies car il nous présente dans sa seconde partie une multitude de personnages adultes qui s'avèrent être tous antipathiques, manipulateurs, arrivistes et donc de potentiels tueurs, ayant tous un rapport avec le domaine de la Baie. Il n'y a pas de héros dans La Baie Sanglante, tout le monde est pourri et ne cherche que son propre intérêt. Alors oui, le film fonctionne encore bien mais accuse parfois le poids des ans. Il est profondément ancré dans son époque et s'est pris un petit coup de vieux. La scène finale laisse également un arrière goût étrange, comme si Mario Bava ne savait pas comment clôturer son film et a trouvé cette solution de secours qui dénote avec le reste du long-métrage. Néanmoins, c'est un film important dans l'évolution du cinéma horrifique puisque le premier d'une longue liste de films à venir. 

NOTE : 4/6   




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire