Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 22 mai 2011

LE CHÂTEAU DES MORTS VIVANTS

LE CHÂTEAU DES MORTS VIVANTS
(Il Castello dei Morti Vivi)


Réalisateur : Luciano Ricci, Lorenzo Sabatini, Michael Reeves
Année : 1964
Scénariste : Lorenzo Sabatini, Michael Reeves
Pays : Italie, France
Genre : Epouvante
Interdiction : /
Avec : Christopher Lee, Gaia Germani, Philippe Leroy, Mirko Valentin, Donald Sutherland


L'HISTOIRE : Une troupe de saltimbanques est invité à donner une représentation dans le château du Comte Drago. A leur arrivée, les membres de la troupe sont angoissés par la lugubre décoration du château. En effet, le Comte Drago est passionné par la taxidermie et une multitude d’animaux empaillés ornent les murs de sa vaste demeure. Ce que les hôtes de Drago ignorent, c’est que la passion de ce dernier a atteint un stade ultime et que ses recherches l’amènent désormais à faire des expérimentations sur…les êtres humains !

MON AVIS : Epouvante gothique au menu de ce Château des Morts Vivants qui a la particularité de ne montrer aucun mort vivant, le terme étant à prendre ici au sens métaphorique puisque pouvant désigner soit les humains empaillés soit le Comte Drago lui-même, avec sa face blafarde, son regard froid et livide et sa manière de déambuler dans les corridors, tel un zombie. Ce curieux personnage, interprété par l'élégant Christopher Lee, nous fait penser au Comte Zaroff, qui aimait lui aussi chasser du gibier humain, ce que fait en fait le Comte Drago en attirant des touristes dans son château. Le film mêle l'humour, avec ses personnages pittoresques (le nain, la troupe de saltimbanques, le chef de la police interprété par Donald Sutherland) et l'épouvante, avec des scènes baignant dans une atmosphère macabre particulièrement bien rendue (la découverte de la femme morte du Comte Drago, qu'il conserve comme le fait Norman Bates avec sa mère dans Psychose, les animaux empaillés...) et surtout avec le personnage du serviteur du Comte, âme damnée de ce dernier, qui possède un visage et un physique marquants et emprunts de folie. Malgré son petit budget, qui ne permet pas au film d'être un classique du cinéma d'épouvante au même titre que les oeuvres de Mario Bava par exemple, Le Château des Morts Vivants n'est pas dénué d'intérêt et se laisse regarder avec plaisir, surtout qu'il bénéficie d'une superbe photographie, d'un très beau noir et blanc et qu'il met en vedette féminine la séduisante Gaia Germani, qui va vivre une vraie nuit de cauchemar dans ce lugubre château. Inédit en France, on remerciera l'éditeur Artus Films d'avoir exhumé en dvd Le Château des Morts Vivants pour permettre au plus grand nombre de le découvrir.

NOTE : 4/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire