Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 1 juin 2011

CONTAMINATION

CONTAMINATION
(Contamination - Alien arriva sulla Terra)


Réalisateur : Luigi Cozzi
Année : 1980
Scénariste : Luigi Cozzi, Erich Tomek
Pays : Italie, Allemagne
Genre : Science-Fiction, Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : Ian McCulloch, Louise Marleau, Marino Masé, Siegfried Rauch, Carlo de Mejo


L'HISTOIRE : Le lieutenant Tony Aris doit enquêter au sujet d'un paquebot à la dérive, qui semble totalement déserté de son équipage. Craignant un drame d'ordre sanitaire, Aris fait venir le docteur Turner pour vérifier l'état du navire. Les deux hommes découvrent à bord de nombreux cadavres, qui semblent avoir explosé de l'intérieur. Dans une réserve, plusieurs centaines de cartons portant le label d'une marque de café sont entreposés. A l'intérieur des cartons se cachent en fait d'étranges oeufs, qui, en éclatant, libèrent une substance qui provoque littéralement l'explosion de celui qui entre en contact avec elle. Le lieutenant Aris prévient les hautes autorités du danger. Le colonel Stella Holmes prend alors les opérations en main et découvre qu'il existe un trafic concernant les oeufs, qui, après études, pourraient provenir d'une expédition qui a eu lieu sur Mars...

MON AVIS : Voulant profiter du succès d'Alien le Huitième Passager sorti l'année précédente, Luigi Cozzi (déjà auteur d'un film de science-fiction avec Starcrash) va en utiliser les principaux ingrédients (les oeufs, un méchant alien, une substance liquide dangereuse, un personnage de femme forte...) mais, par manque de moyens financiers, se voit obligé de situer l'action de son film sur Terre, seul un court flashback nous présentant une séquence se déroulant dans une grotte de la planète Mars. Un simple détail pour le réalisateur italien, qui en profite pour nous asséner des séquences gores d'explosions ventrales du plus bel effet au début et à la fin du film. Malheureusement, après un bon début sur le paquebot (nous rappelant la scène d'introduction de L'Enfer des Zombies de Lucio Fulci), le film s'enlise dans de trop nombreuses scènes de dialogues qui ralentissent son rythme et commencent à provoquer l'ennui chez le spectateur. Tout le passage se situant en Amérique du Sud n'est guère passionnant et il faudra attendre la découverte du gros monstre en caoutchouc ne possédant qu'un seul oeil et pondeur des oeufs pour que notre intérêt se fasse à nouveau sentir. Contamination possède tout de même le charme nostalgique des petites séries B des années 80 mais il manque au final sa cible et s'avère juste moyen, possédant de bonnes séquences noyées avec d'autres inutiles.

NOTE : 3/6 



1 commentaire:

  1. Un fleuron du Bis italien ! quelle époque ! on n'en fait plus des bijoux pareils ! Un nanar qui aura marqué toute une génération de spectateurs et le meilleur film de Cozzi !

    RépondreSupprimer