Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 17 juin 2011

GANT D'ACIER

GANT D'ACIER
(The Glove)


Réalisateur : Ross Hagen
Année : 1979
Scénariste : Hubert Smith, Julian Roffman
Pays : Etats-Unis
Genre : Drame, Policier
Interdiction : /
Avec : John Saxon, Roosevelt Grier, Joanna Cassidy, Joan Blondell, Jack Carter


L'HISTOIRE : Sam Kellog est un ancien flic reconverti en chasseur de primes. Divorcé, son ex-femme lui réclame de l'argent sous peine de lui interdire de voir leur fille. Bonne aubaine pour Sam, on le met sur l'affaire Victor Hale, un noir qui sème le trouble en frappant à l'aide d'un gant renforcé en acier ses anciens geôliers. Une prime de 20000 dollars est promise pour sa capture...

MON AVIS : Avec sa jaquette au graphisme percutant, je m'attendais à voir un bon film policier, un Vigilante Movie avec une personne se vengeant tout au long du film, utilisant pour ça son fameux gant recouvert d'acier. Quelle déception au final ! Gant d'Acier se révèle être en fait un simple drame avec une petite ambiance policière, filmé et rythmé à la façon d'un épisode de Starsky et Hutch mais en moins bien. Après une première agression assez jubilatoire, où Victor Hale défonce une voiture avec son gant (pare-brise, portière, tout y passe), le film se focalise et s'enlise dans les mésaventures de Sam Kellog (interprété par le charismatique John Saxon) et ses nombreux problèmes existentiels (droit de garde de sa fille, problème d'argent, relation avec les femmes...) qui vont vite nous assoupir. Durant plus d'une bonne heure, il ne se passe quasiment rien d'intéressant, la réalisation est molle, ennuyeuse au possible, tout comme ce qui se déroule à l'écran. Le dernier quart d'heure sera légèrement plus animé (mais vraiment légèrement...) et développera un semblant de drame social en mettant le doigt sur les injustices de la vie, Victor Hale ayant été en prison après avoir cogné des voyous qui avaient violé sa petite soeur. Bref, une belle arnaque que ce beau visuel qui vous met l'eau à la bouche pour mieux vous assoiffer ensuite.

NOTE : 1/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire