Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 13 juin 2014

KRIMINAL

KRIMINAL
(Kriminal)

Réalisateur : Umberto Lenzi
Année : 1966
Scénariste : Umberto Lenzi, David Moreno, d'après les fumetti de Luciano Secchi
Pays : Italie, Espagne
Genre : Policier, Aventure
Interdiction : -12 ans
Avec : Glenn Saxson, Helga Liné, Andrea Bosic, Ivano Staccioli, Susan Baker


L'HISTOIRE : Kriminal est un redoutable criminel spécialisé dans les vols spectaculaires. Son dernier méfait, le vol de la couronne royale d'Angleterre, lui a valu son arrestation et il doit être exécuté par pendaison. Heureusement, la corde cède au moment fatidique et Kriminal parvient à s'échapper. Ce que notre super-criminel ignore, c'est que sa chance n'est due qu'à l'inspecteur Milton, qui avait préparé cette évasion afin de le faire suivre pour retrouver la couronne royale. Mais Kriminal est bien plus malin que les policiers et il parvient à leur échapper. Bon joueur, il rend la couronne à Milton tout en se moquant de lui. Quelques temps après, Kriminal apprend de son ex-femme qu'un important transport de diamants doit avoir lieu. Une aubaine pour notre super-criminel qui va rivaliser d'ingéniosité pour s'en emparer. Mais d'autres personnes ont également dans l'idée de s'approprier les diamants...

MON AVIS : Adaptation cinématographique d'un célèbre Fumetti (les bandes-dessinées italiennes, la plus connue étant Diabolik, adaptée par Mario Bava au cinéma en 1968), Kriminal est un divertissement fort enjoué, sans temps morts, du à Umberto Lenzi, qu'on ne présente plus. On peut voir dans le personnage de Kriminal l'antithèse de James Bond, même si nos deux héros ont énormément de points  communs. Kriminal est en effet un beau gosse d'une trentaine d'années, qui parvient toujours à se tirer d'affaire, utilisant moult déguisements pour passer inaperçu ou se sortir de situations impossibles. Homme à femme, Kriminal les fait toutes tomber dans ses bras et plus si affinités. Il maîtrise également l'art du combat, se montre très agile pour escalader les façades d'immeubles ou sauter sur le toit d'un train en marche. Principale différence avec le héros d'Ian Fleming, Kriminal n'agit que pour son plaisir personnel et tous ses actes sont répréhensibles par la loi. Il n'hésite pas à frapper les femmes, à tuer ses ennemis ou tout ce qui se met en travers de sa route. Bref, Kriminal est le mal incarné sous une apparence d'ange et le pire dans tout ça, c'est que nous, spectateurs, on se place de son côté, du côté du méchant, et qu'on en redemande, applaudissant quand il parvient à ridiculiser la police par des stratagèmes hors du commun. J'ai adoré son costume, en forme de squelette, et c'est un vrai plaisir que de le voir sous ce déguisement. Le film n'est pas avare en action, avec de nombreuses bagarres, les séquences prennent place en divers endroits du globe (Italie, Angleterre, Istanbul...), et les femmes que rencontrent Kriminal sont toutes d'une beauté renversante, notamment Helga Liné qui incarne deux jumelles au sourire ravageur. Aventure, dépaysement, rebondissements à tout va, action et humour, voilà donc un cocktail hautement sympathique pour un bon moment de détente avec un super-vilain charismatique, qu'on retrouvera deux ans plus tard dans Le Retour de Kriminal !

* Disponible en DVD chez ARTUS FILMS

NOTE : 4/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire