Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 2 juin 2011

LA FUREUR DU DRAGON

LA FUREUR DU DRAGON
(Meng Long Guo Jiang, The Way of the Dragon)


Réalisateur : Bruce Lee
Année : 1972
Scénariste : Bruce Lee
Pays : Hong Kong
Interdiction : /
Avec : Bruce Lee, Chuck Norris, Nora Miao, Ping-Ao Wai, Robert Wall, Malisa Longo


L'HISTOIRE : Tang Lung débarque à Rome pour aider la jeune Chen et son oncle, qui tiennent un petit restaurant asiatique qui se retrouve sous la coupe d'un gang de voyous depuis que leur patron désire l'acquérir. Les clients ne viennent plus et la petite équipe se fait régulièrement molester par les hommes de mains du boss. Mais l'arrivée de Tang Lung, expert en arts-martiaux, va changer la donne...

MON AVIS :  Après le succès de Big Boss et de La Fureur de Vaincre, la superstar Bruce Lee désire passer derrière la caméra et mettre en images son propre scénario. Ce sera chose faite avec La Fureur du Dragon. Un scénario qui apparaît comme bien simpliste et qui ne sert en réalité qu'à mettre en lumière celui qu'on a surnommé Le Petit Dragon. Le début du film, avec l'arrivée à Rome du personnage incarné par Bruce Lee, donne lieu à des scènes humoristiques sur l'adaptation d'un chinois dans un pays européen. Des séquences qui font sourire mais qu'on trouve également vite lassante, car très répétitive et sans réel intérêt, même si l'une d'entre elles nous permet d'admirer la jolie Malisa Longo. Le reste de l'histoire s'avère très classique, avec des voyous qui terrorisent les gérants d'un restaurant et qui vont trouver matière à combattre avec la venue de Bruce Lee. Bref, rien de très passionnant et on n'attend qu'une seule chose, que Le Petit Dragon entre dans la danse. Evidemment, lors des séquences de bagarres, notre attente est largement comblée puisqu'on a face à la caméra le plus grand combattant jamais vu sur un écran, encore aujourd'hui. Puissance, souplesse, rapidité, c'est un vrai régal que de voir Bruce Lee en action, notamment dans la scène où il se bat avec deux nunchakus. Le film est surtout connu pour sa spectaculaire séquence finale, qui voit s'opposer Bruce Lee et Chuck Norris, un adversaire redoutable puisque 7 fois champion du Monde de karaté, dans le superbe décor du Colisée de Rome. La Fureur du Dragon, malgré ses nombreux défauts et maladresses, vaut le coup d'oeil pour ses multiples séquences de combats et pour le charisme de Bruce Lee.

NOTE : 3/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire