Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 4 juin 2011

MANIAC

MANIAC
(Maniac)


Réalisateur : William Lustig
Année : 1980
Scénariste : Joe Spinell, C.A. Rosenberg
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : Joe Spinell, Caroline Munro, Abigail Clayton, Kelly Piper, Rita Montone, Tom Savini


L'HISTOIRE : Depuis la mort de sa mère, Frank Zito est devenu totalement fou et il fait régner la terreur dans les rues de New-York où il commet des crimes atroces sur des jeunes femmes, dont il prélève le scalp pour en vêtir les mannequins entreposés chez lui. La police est impuissante et le maniaque continue son horrible collection...

MON AVIS : Film phare des années 80 dans le domaine du cinéma d'horreur, Maniac reste quelques trente ans plus tard un fleuron du cinéma indépendant ultra-violent. La grande force du film réside principalement dans la composition hallucinée de Joe Spinell, qui incarne un Frank Zito mémorable, se parlant à lui même ou à sa défunte mère, cause principale de son traumatisme, le spectateur comprenant rapidement que cette dernière lui a fait subir des mauvais traitements lors de son enfance. Le syndrome "Norman Bates" encore une fois. Autre facteur ayant fait de ce film un titre culte, les monstrueux effets-spéciaux gores de Tom Savini, avec au programme, égorgement au rasoir, scalp au cutter, long poignard traversant le dos d'une victime et ressortant de son ventre, une mémorable explosion de tête à coup de chevrotines et un final apocalyptique où le tueur voit ses mannequins prendre vie et venir lui arracher la tête ! Ajoutons à tout ça la musique troublante du compositeur Jay Chattaway, la présence de la ravissante Caroline Munro, une séquence bien stressante dans le métro et vous obtiendrez un film choc, glauque et malsain, sans aucune touche d'humour, qui connaît une petite baisse de rythme vers ses trois quarts mais qui possède toujours une force et un pouvoir d'attraction indélébiles. C'est pas à notre époque qu'on pourrait refaire un film comme Maniac ! J'attend de voir la gueule du remake...

NOTE : 5/6




2 commentaires:

  1. Je l'ai revu, j'ai l'impression qu'il se bonifie, qu'il défie le temps ! un chef-d'oeuvre halluciné proprement habité par la folie humaine !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai revu, j'ai l'impression qu'il se malifie, qu'il ne défie pas le temps ! Un pseudo-chef-d'oeuvre halluciné proprement inhabité par la folie humaine !
    Bref, pour moi c'est un trop grand honneur attribué à ce mauvais film d'horreur outrancier.
    Quant au remake... bof.
    Un vrai chef-d'oeuvre ? Massacre à la tronçonneuse, l'original de Tobe Hooper.

    RépondreSupprimer