Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 8 juin 2011

VOODOO MAN

VOODOO MAN


Réalisateur : William Beaudine
Année : 1944
Scénariste : Robert Charles
Pays : Etats-Unis
Genre : Epouvante
Interdiction : /
Avec : Bela Lugosi, John Carradine, George Zucco, Wanda McKay, Louise Currie, Tod Andrews, Ellen Hall


L'HISTOIRE : Le docteur Richard Marlowe garde depuis 22 ans le corps intact de sa femme, qui est plongée dans une sorte de coma catatonique. Avec l'aide d'un ami expert dans les rituels vaudou, le docteur Marlowe, bénéficiant d'un don d'hypnotiseur, enlève de jeunes femmes égarées et tente de transférer leur part de vie dans le corps de son épouse afin de la faire revivre... 

MON AVIS : Réalisé par le prolifique William Beaudine (366 films à son actif, de 1915 à 1979 !), Voodoo Man vaut principalement pour la présence de Bela Lugosi au générique, car il faut bien reconnaître que le film en lui-même est des plus laborieux. Produit par la firme Monogram, Voodoo Man est une petite série B sans budget qui donne à Lugosi la possibilité de s'exprimer à nouveau dans le rôle d'un savant fou, avec regard hyper-expressif et attitude théâtrale, notamment lors des séquences où il hypnotise ses victimes. Son personnage n'apparaît pourtant pas comme étant antipathique puisque ses actes lui sont dictés par l'amour fou qu'il a envers sa femme. Malheureusement, le traitement de William Beaudine n'est pas très dynamique et les scènes se répètent encore et encore, avec la victime qui roule en voiture, prend la déviation truquée mise en place par les sbires du docteur Marlowe et devient l'élément capital des rites vaudou pratiqués par son collaborateur. Avec sa courte durée d'une heure, Voodoo Man parvient à devenir lassant et n'est guère captivant, s'essayant à l'humour, avec le personnage de John Carradine qui cabotine à mort, humour qui tombe souvent à plat et ne parvient pas à relever l'intérêt. Bref, une oeuvre qui ne marquera pas les esprits, notre seul plaisir étant de voir Bela Lugosi à l'écran. 

NOTE : 2/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire