Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 27 juillet 2011

HERO

HERO
(Ying Xiong)


Réalisateur : Zhang Yimou
Année : 2002
Scénariste : Wang Bin, Zhang Yimou, Li Feng
Pays : Hong Kong, Chine
Genre : Arts-Martiaux
Interdiction : /
Avec : Jet Li, Maggie Cheung, Tony Leung Chiu Wai, Zhang Ziyi, Chen Daoming, Donnie Yen


L'HISTOIRE : Le Roi de Qin désire asservir tous les royaumes qui composent la Chine pour devenir l'Empereur unique du pays. Les royaumes qui s'opposent à ce règne de terreur désignent leurs trois meilleurs tueurs pour l'assassiner, à savoir Lame Brisée, Neige et Ciel. Le Roi de Qin vit désormais depuis dix ans dans sa forteresse, craignant chaque jour pour sa vie car personne parmi ses guerriers n'est parvenu à éliminer les trois redoutables assassins. Un jour, un mystérieux étranger, se faisant appeler Sans Nom, déclare qu'il possède les armes des trois tueurs, signe de leur défaite. Convié au palais, Sans Nom prouve au Roi de Qin ses dires. Ce dernier, en gage de récompenses, lui offre fortune et surtout, la possibilité de venir s'asseoir à seulement dix pas de lui, chose qui n'était jamais arrivée. Sans Nom va alors raconter son histoire... 

MON AVIS : Quelle magnifique fresque ! Hero est un somptueux film d'arts-martiaux, un véritable plaisir visuel, un dépaysement de tous les instants. Splendeur des paysages, beauté de la photographie, personnages attachants (quoiqu'un peu distants), un Jet Li impérial et monolithique, et surtout, des chorégraphies magistrales aux couleurs qui brillent de mille feux, nous laissant pantois devant notre écran. La séquence où Neige (superbe Maggie Cheung) se bat contre Lune au milieu de milliers de feuilles est absolument magique et époustouflante. Les valeurs ancestrales comme l'héroïsme, le respect, la dignité sont évidemment présentes, comme dans tous bons films d'arts-martiaux qui se respectent. La construction du film, bien que déjà vue, s'avère intéressante et permet d'aborder cette fascinante histoire de vengeance sous divers angles, qui nous mènent de surprise en surprise. Hero a tout pour plaire et devrait enchanter un large public. Une belle réussite, épique, lyrique, impeccablement maîtrisée. Du très beau cinéma.

NOTE : 5/6

   

4 commentaires:

  1. Ouais Hero est chouette. Pas le meilleur du genre mais un bon cru servi par un sacré casting d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  2. le seul reproche que je ferai, ce qui m'a fait mettre 5/6 et pas la note supérieure, c'est au niveau de l'empathie qu'on a pour les personnages. Ceux-ci sont un peu en retrait par rapport aux spectateurs je trouve, on les apprécie mais on aurait pu les connaître un peu mieux et éprouver plus de choses pour eux, ils sont un peu distants par rapport à nous. Je sais pas comment expliquer ça...

    RépondreSupprimer
  3. J'vois ce que tu veux dire. Une espèce de froideur très asiatique d'ailleurs. L'émotion est souvent altérée par la dureté des personnages.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu cette même impression, pas vraiment de froideur mais d'être comme tenue en retrait des personnages, de l'histoire pourtant intéressante et bien ficelée même si ce n'est pas très nouveau.
    La présentation de l'intrigue selon les personnages avec changement des couleurs selon le récit (Rouge, bleu vert et blanc) était une idée excellente.
    Il y a sur ces couleurs dans "Hero" et dans les films de Zhang Yimou un article intéressant là : http://narratologie.revues.org/982

    RépondreSupprimer