Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 22 juillet 2011

LES ROUES DE FEU

LES ROUES DE FEU
(Wheels of Fire, Les Guerriers du Futur)


Réalisateur : Cirio H. Santiago
Année : 1985
Scénariste : Frederick Bailey
Pays : Etats-Unis, Philippines
Genre : Post-Nuke, Action
Interdiction : -12 ans
Avec : Gary Watkins, Laura Banks, Lynda Wiesmeier, Linda Grovenor, Joe Mari Avellana


L'HISTOIRE : Dans un monde post-apocalyptique. Les gangs font régner la terreur, cherchant à récupérer essence et vivres. Voyageant seul à bord de son bolide munie d'un lance-flammes, Trace retrouve dans une petite communauté sa soeur Arlie. Intervenant lors d'un combat, Trace et Arlie se mettent à dos les hommes de main de Scourge, chef sans foi ni loi d'une bande de dégénérés motorisés. Ceux-ci parviennent à capturer Arlie. Trace n'a alors plus qu'un seul but : retrouver et sauver sa soeur des griffes de Scourge. En chemin, il rencontrera Stinger, une tueuse, et Spike, jeune fille ayant le don de télépathie. Ensemble, ils vont devoir affronter les hordes de Scourge...

MON AVIS : Le réalisateur philippin Cirio H. Santiago s'était déjà aventuré dans l'univers du film post-nuke en 1983 avec Stryker. Il récidive deux ans plus tard avec Les Roues de Feu, qui recycle tous les éléments déjà vus dans les nombreuses sous-copies de Mad Max 2 qui sont apparues sur les écrans suite au succès de ce dernier. Les amateurs d'action non-stop, de bagarres, de fusillades, d'explosions, de courses poursuites entre véhicules customisés et de jolies filles à moitié dénudées seront comblés par Les Roues de Feu, s'ils ne sont pas trop regardant quant à la teneur du scénario, qui est bien léger. En effet, le film ne s'embarrasse guère de trouvailles scénaristiques originales ou de dialogues intelligents. Il enchaîne dans une frénésie endiablée les séquences d'action, parvenant même à nous faire demander grâce à certains moments ! Donnez nous un peu de repos, par pitié ! Mais non, il n'y a pas plus de cinq minutes sans combats ou poursuites. A tel point qu'on fini par trouver ça plutôt répétitif parce que tout fini par se ressembler et qu'on a un peu l'impression que les scènes d'action viennent meubler un scénario quasi inexistant. Vous me direz, dans un post-nuke, on n'est pas là pour voir un scénario méritant de gagner l'Oscar. Le film nous livre aussi des séquences dont on ne comprend pas trop l'utilité, comme celles où nos héros se font attaquer par des hommes des sables vivant sous terre ou la présence d'un nain qui ne sert à rien (mais le réalisateur aime en mettre dans ses films apparemment). Niveau érotisme, c'est du soft, mais on aura bien droit à une jolie fille à la poitrine plus que sympathique (Arlie, soeur du héros, incarnée par Lynda Wiesmeier, Playmate 1982) qui sera attachée au capot d'une voiture et se fera violer à maintes reprises, ce qui provoquera la colère de Trace, notre héros joué par Gary Watkins, qui a des allures de Mel Gibson sans le charisme. Les Roues de Feu fait dans la surenchère donc et fini par se mordre la queue à vouloir trop en faire, devenant lassant après une heure de film. Pas déplaisant au final, mais pas essentiel non plus.

NOTE : 3/6

 
     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire