Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 28 mai 2012

TERROR TRAP

TERROR TRAP
(Terror trap)

Réalisateur : Dan Garcia
Année : 2010
Scénariste : Dan Garcia
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Torture Porn
Interdiction : -12 ans
Avec : David James Elliot, Heather Marie Marsden, Jeff Fahey, Michael Madsen, Andrew Sensenig...


L'HISTOIRE :  Après avoir eu un accident de la route, un jeune couple est conduit par le sheriff du coin dans un motel pour y passer la nuit, en attendant la dépanneuse qui n’arrivera que le matin. Sans le savoir, le couple va devenir "l’objet de jeu" d’une organisation spécialisée dans le meurtre retransmis en direct…

MON AVIS : Si vous avez lu le synopsis de Terror Trap, impossible que vous n’ayez pas pensé à l’excellent Motel de Nimrod Antal, sorti lui en 2007. Dan Garcia, qui est aussi le scénariste de Terror Trap ne s’est donc pas foulé au niveau de l’histoire qui ne surprendra personne, sauf si vous n’avez pas vu le film précité. Quel est l’intérêt de nous refaire quasiment le même film, à quelques variantes près ? Et surtout, en moins bien ? Effectivement, les références à Motel sont bien trop présentes pour permettre à Terror Trap d’exister par lui-même. On retrouve le couple en période de crise circulant à bord d’une voiture, l’accident qui n’en est pas vraiment un et qui conduit nos protagonistes à se retrouver au motel où aura lieu les événements tragiques, événements qui permettront au couple de se retrouver et de lutter côte à côte. On a aussi les hommes masqués adeptes des meurtres violents, meurtres qui ne servent pas à faire des cassettes de snuff movies" comme dans Motel mais qui sont directement retransmis par vidéo dans une chambre où viendront pendre place des locaux en mal de sensations fortes, moyennant une jolie somme d’argent. Bref, rien de nouveau à l’ouest, on est en territoire ultra connu et ultra balisé et l’amateur éclairé se contentera de regarder Terror Trap en dilettante, ne trouvant dans le déroulement de l’histoire aucun élément qui ferait sortir le film des sentiers battus et mille fois vus. Là où le bât blesse, c’est que Dan Garcia n’a pas la maestria de Nimrod Antal pour créer une ambiance angoissante et stressante, comme on en trouvait dans Motel. Dans ce dernier, chaque coup entendu à travers les murs ou donné sur la porte nous faisait réagir et provoquait une sensation de malaise. Dans Terror Trap, rien de tout ça. Pas une fois on n’a de l’empathie pour le couple (on est loin du jeu d’acteur de Luke Wilson et Kate Beckinsale), pas une fois on a peur avec eux, pas une fois on voudrait qu’ils s’en sortent. La mise en scène reste bien trop classique et se contente d’aligner des clichés ou de présenter des situations dont on devine les aboutissements avant les personnages. La violence reste elle aussi très soft et ce n’est pas la vision de plusieurs jeunes filles mains attachées et dénudées qui va provoquer un léger brin de malaise. Quant aux acteurs et actrices, rien d’excitant non plus à se mettre sous la dent, malgré la présence de Michael Madsen, qui cabotine plus qu’il ne joue et se contente de nous refaire une variante de "Mr. Blonde". On appréciera plus le jeu pervers de Jeff Fahey (J.T. dans Planète Terreur) dans le rôle du shérif ripou et sans conscience, seul personnage à réellement sortir du lot. Au final, Terror Trap, qui aurait tout aussi bien pu s’appeler Motel 3, ne satisfera peut-être que ceux qui n’ont pas vu Motel. Les autres se laisseront vaguement divertir par le film dont le principal défaut reste son manque flagrant d’originalité scénaristique. Le copié-collé d’un succès en moins bien, ce n’est pas forcément très intéressant… 

NOTE : 1/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire