Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 26 mai 2012

TV SHOW

TV SHOW
(Inshite miru : 7-kakan no desu gemu)

Réalisateur : Hideo Nakata
Année : 2010
Scénariste :  Satoshi Suzuki
Pays : Japon
Genre : Thriller
Interdiction : -12 ans
Avec : Tatsuya Fujiwara, Haruka Ayase, Satomi Ishihara, Tsuyoshi Abe, Aya Hirayama…


L'HISTOIRE : 10 individus répondent à une petite annonce les incitants à participer à une expérience extrêmement bien rémunérée. Ils se retrouvent enfermés dans une sorte de bunker high-tech et vont devoir participer à un jeu durant les sept prochains jours, tout en étant surveillés par un robot surnommé "le veilleur". Lorsque le matin du second jour ils découvrent que l’un des leurs a été assassiné, ils comprennent rapidement que le jeu va s’avérer mortel et qu’il va leur falloir découvrir qui est l’assassin…

MON AVISHideo Nakata. Un nom bien connu des fans de films d’horreurs puisque c’est à ce réalisateur japonais que l’on doit l’excellent et terrifiant Ring en 1998, ainsi que sa suite Ring 2 en 99. Il est également le metteur en scène de Dark water en 2002. Bref, un spécialiste de la terreur à l’écran, du film qui fout la frousse. Les américains lui proposèrent même de réaliser le remake de son propre film en 2005 avec Le cercle 2. Avec Tv show, Hideo Nakata change de registre et se lance dans le thriller façon Agatha Christie puisque le film se veut une sorte de version japonaise du livre "dix petits nègres". On notera que ce titre peut parfois se transformer chez nos amis anglais en "dix petits indiens", ce qui nous permettra d’identifier clairement le clin d’œil à Agatha Christie dans le film, puisque la table des participants de l’expérience se trouvant dans la salle à manger comporte dix statuettes d’indiens. Une autre influence du film provient du célèbre jeu "Cluedo". En effet, chacun des dix participants va trouver dans sa chambre un coffre renfermant une arme différente. Il leur suffira donc de trouver avec quelle arme la victime a été assassinée et à qui elle appartient. Simple en apparence mais bien plus complexe dans la réalité puisque d’habiles subterfuges vont avoir lieu, compliquant rapidement l’enquête des survivants. Le film va donc suivre le questionnement des différentes personnes présentes, chacune d’entre elles ayant une personnalité bien différente, ce qui en fait des coupables potentiels. Aux spectateurs de s’amuser à mener ses propres investigations. Ajoutons que les deux derniers survivants repartiront avec une colossale somme d’argent, ce qui, évidemment, déclenchera la convoitise de certains, qui n’hésiteront pas à incriminer leurs camarades sans aucune preuve tangible. Un petit côté Battle Royale donc, la loi du plus fort et du plus malin venant prendre part à cette drôle d’expérience. La réalisation d’Hideo Nakata se montre fluide et rondement menée. Le réalisateur a choisi de placer tous ses personnages dans un décor résolument high-tech et de pimenter le jeu avec la présence du "veilleur", robot programmé pour faire respecter les règles à la lettre. Tout le bâtiment est sous surveillance vidéo. Mais qui surveille ? A qui profitent les crimes et ce jeu mortel ? C’est là ou Tv show montre ses limites et déçoit un tantinet. Hideo Nakata avait en vue de critiquer les jeux de télé-réalité si abondants à notre époque. Mais ici, le réalisateur ne va pas au bout de son concept ou tout au moins ne le développe pas assez. Il n’y a qu’un passage dans le film où l’on voit deux personnes dans la rue regarder leurs écrans de téléphone portable qui diffuse les images filmés de l’intérieur du bunker. Est-ce comme dans Videodrome une émission que seuls les plus malins peuvent visionner ? Est-ce diffusé au plus grand nombre ? On ne le saura jamais. Si vers la fin du film quelqu’un dira "la mort d’untel était nécessaire pour faire grimper l’audience", on reste sur sa faim car on n’a aucune notion sur l’ampleur de la diffusion de ce jeu. Une diffusion confidentielle ou à grande échelle ? Il est dommage que Nakata n’ait pas développé ce point précis comme il est regrettable d’avoir fait que l’un des survivants se sépare de sa mallette remplie d’argent. Un geste qui n’est absolument pas crédible et qui nous énerve même. Avoir risqué sa vie, parvenir à sortir vivant et laisser une telle somme d’argent ?? N’importe quoi. Au final, Tv show se montre divertissant mais ne décolle vraiment jamais plus haut. Il y a pas mal de clichés, les personnages sont un peu trop stéréotypés et avec un peu d’attention, on devine facilement certaines révélations. Hideo Nakata a prouvé par le passé qu’il pouvait faire bien mieux que ce film sans réel saveur. Pas mauvais mais pas génial non plus. Juste moyen. 

NOTE : 3/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire