Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 11 août 2012

FRÈRE DE SANG

FRÈRE DE SANG
(Basket Case)

Réalisateur : Frank Henenlotter
Année : 1982
Scénariste : Frank Henenlotter
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : Kevin van Hentenrick, Terri Susan Smith, Beverly Bonner, Robert Vogel, Diana Browne...


L'HISTOIRE : Duane Bradley débarque à New-York et loue une chambre dans un hôtel miteux. Il ne se déplace jamais sans un gros panier en osier. Dans ce dernier vit Bélial, son monstrueux frère siamois. Séparés chirurgicalement par des médecins peu scrupuleux, Duane et Bélial communiquent par télépathie et ne désirent qu'une seule chose : retrouver les chirurgiens et les faire payer. Mais l'irruption d'une jeune femme dans la vie de Duane va fragiliser l'entente entre les deux frères...

MON AVIS : Frère de Sang est l'exemple type du petit film ultra fauché, bricolé par un amoureux du cinéma d'exploitation qui a du braver les pires difficultés, aussi bien financières que matérielles, pour mener à bien son projet et qui, au final, a vu son oeuvre rapidement gagné ses galons de film culte auprès des fans de films d'horreurs underground. Le manque évident de moyens s'est vu compensé par une créativité qui confère au film une aura bien particulière. Que Frère de Sang soit dédié à Herschell Gordon Lewis ne surprend pas, tant le film peut se rapprocher de Blood Feast par exemple, avec un avantage au film de Frank Henenlotter en ce qui concerne le jeu d'acteurs et la mise en scène. Le scénario nous réserve de bonnes surprises et ne se contente pas de délivrer des scènes de meurtres à répétition. L'histoire de ces deux frères siamois se révèle même touchante, notamment lors du flashback explicatif qui nous fait prendre en pitié la monstrueuse créature. Un monstre qui s'avère très charismatique malgré son animation image par image pas vraiment réussie lors des plans le dévoilant entièrement mais rappelons à la jeune génération, qui ne manquera certainement pas de rigoler devant le film, que Frank Henenlotter ne connaissait rien du tout au métier de cinéaste et qu'il a tout assumé avec un de ses amis, que ce soit la mise en scène, les effets-spéciaux, la direction d'acteur et j'en passe. Les séquences gore sont par contre assez convaincantes et bien sanglantes. Le film est énormément marqué par son époque (les 80's) et paraîtra un peu vieillot aujourd'hui. Pourtant, il fonctionne encore très bien et malgré les quelques défaut dus au manque d'argent, il s'en sort vraiment avec les honneurs et mérite bien qu'on s'y attarde à nouveau, ses maladresses étant vite oubliées devant ses nombreuses qualités. Inventif, malsain, glauque et touchant, Frère de Sang mérite son statut de film culte et fait toujours le délice des fans de film hors-norme.

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire