Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 11 août 2012

TESIS

TESIS
(Tesis)

Réalisateur : Alejandro Amenabar
Année : 1996
Scénariste : Alejandro Amenabar
Pays : Espagne
Genre : Thriller
Interdiction : -16 ans
Avec : Ana Torrent, Fele Martinez, Eduardo Noriega, Xabier Elloriaga, Miguel Picazo


L'HISTOIRE : Angela est étudiante en cinéma et écrit sa thèse de doctorat sur la violence dans les médias audiovisuels. Pour l'aider, le professeur Figueroa lui propose d'entamer des recherches dans la vidéothèque de l'université. Le lendemain, Angela découvre le cadavre de Figueroa dans une salle de projection. Avec Chema, un copain étudiant, elle décide de visionner la cassette qui se trouvait dans le magnétoscope. Horrifiés, ils voient se dérouler sur l'écran un véritable carnage : une femme est torturée et démembrée. Chema reconnaît la victime : Vanessa, une étudiante qui a disparu depuis deux ans. Avec Angela, ils vont se mettre à enquêter sur l'origine de cette cassette et mettre à jour un dangereux réseau de "snuff movies"...

MON AVIS : Pour son premier long métrage, Alejandro Amenabar frappe fort et fait preuve d'une réelle maîtrise de la caméra et de la mise en scène, ce qu'il confirmera par la suite avec Ouvre les Yeux et surtout Les Autres et Agora. Avec Tesis, il explore la partie sombre de l'être humain et de son désir d'en voir toujours plus. Utilisant le thème des "snuff movies" (films dans lesquels les acteurs se font véritablement tués et qui restent une légende urbaine, la police n'ayant jamais mis la main sur un véritable "snuff"...), il conçoit un thriller saisissant et oppressant, qui réserve de bonnes séquences de tension qui vous mettront la pression dans votre fauteuil. Niveau violence, le réalisateur a la bonne idée de ne pas verser dans le sanguinolent et prend le contre-pied même de son sujet en suggérant plus qu'en ne montrant. Ce qui renforce l'aspect malsain du métrage. La scène où Angela visionne la cassette en n'écoutant que le son, avec les hurlements et les supplices de la victime, est une totale réussite et prouve que pour mettre mal à l'aise, la violence graphique n'est pas toujours la solution. Les acteurs sont tout bonnement excellents et se montrent totalement investis dans leurs personnages. On frissonne avec eux et on cherche nous aussi la clé de l'énigme, nos hypothèses étant sans cesse remises en question grâce à la subtilité du scénario qui prend un malin plaisir à nous emmener sur de fausses pistes, si bien que ce qui semblait évident au départ ne l'est plus avant le dénouement. Coup de maître donc pour ce prodige du cinéma espagnol. Si vous aimez les thrillers qui possèdent une vraie ambiance et sont solidement ficelés, alors Tesis est définitivement fait pour vous !

NOTE : 5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire