Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 9 septembre 2012

NEKROMANTIK 2

NEKROMANTIK 2
(Nekromantik 2)

Réalisateur : Jörg Buttgereit
Année : 1991
Scénariste : Jörg Buttgereit, Franz Rodenkirchen
Pays : Allemagne
Genre : Horreur, Nécrophilie, Romance
Interdiction : -18 ans
Avec : Monika M., Mark Reeder, Lena Braun...


L'HISTOIRE : Monika est nécrophile. Introvertie, timide, elle ne se sent réellement à l'aise qu'avec un cadavre. Elle va déterrer celui de Rob et le ramène chez elle. Peu de temps après, elle fait la connaissance de Mark et noue une relation avec lui. Elle lui cache son attirance pour les cadavres et tente de vivre sa liaison le plus normalement possible avec lui. Elle se débarrasse du cadavre de Rob mais conserve néanmoins sa tête pourrissante. Tout se passe bien avec Mark même si elle ne parvient pas à s'épanouir sexuellement autant qu'avec un cadavre...

MON AVIS : Après le choc Nekromantik, Jörg Buttgereit décide de donner une suite à son film culte quatre ans plus tard. Tourné avec un budget plus conséquent, le film apparaît plus professionnel en terme d'image. La durée est elle aussi augmentée puisque Nekromantik 2 dure 1h38. Le scénario semble lui aussi plus travaillé, plus dense. Pourtant, la déception est bien là. Principal problème de cette séquelle, sa durée justement, bien trop longue, et qui oblige le réalisateur à filmer des scènes inutiles ou ennuyeuses, qui peinent réellement à maintenir l'intérêt du spectateur éveillé. On s'ennuie effectivement pas mal à la vision du film. Dommage car l'histoire de Monika se révèle intéressante et plus développée, bien plus que celle de Rob dans le premier film par exemple, dont on ne savait au final pas grand chose. Rob qu'on retrouve ici sous forme de cadavre après son suicide à la fin de Nekromantik. Ce qui est bien mis en avant, c'est l'apparente normalité de Monika. La jeune femme n'est pas un "monstre". C'est juste une personne comme vous et moi, mais qui a une attirance particulière pour la mort. Une déviance morbide qui la place à part dans notre monde civilisé. On sent bien que Monika se cherche et qu'elle est en souffrance face à "la vie". La séquence où elle fait l'amour au cadavre de Rob en mettra plus d'un mal à l'aise. Les effets-spéciaux sont excellents et le corps putréfié donne vraiment l'impression d'être "vrai". La longue séquence de démembrement du cadavre se montre très gore, limite vomitive. Quant au final, qui peut-être considéré comme une libération pour Monika, atteignant enfin la jouissance avec Mark, il se révèle inattendu et plus qu'original. Malheureusement, trop de longs moments d'inaction parsèment le film ce qui vient amoindrir considérablement son impact. Rappelons pour finir que Nekromantik 2 a été banni dans de nombreux pays et qu'il ne doit évidemment pas être mis devant tous les yeux, malgré son approche poétique du sujet, mis en avant par la musique !

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire