Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 22 décembre 2012

SINISTER

SINISTER
(Sinister)

Réalisateur : Scott Derrickson
Année : 2012
Scénario : Scott Derrickson, C. Robert Cargill
Pays : Usa
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec :  Ethan Hawke, Juliet Rylance, James Ransone, Fred Dalton Thompson, Michael Hall D'Addario...


L'HISTOIRE : Ellison est un auteur de romans policiers inspirés de faits réels. Dans l’espoir d’écrire un nouveau livre à succès, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés inexplicablement pendus. Ellison y découvre dans le grenier des bobines 8mm contenant les images de meurtres d’autres familles. Qui a filmé ces tueries et pour quelle raison ? Ellison va tenter de répondre à ces questions tandis que le tueur présumé, une entité surnaturelle présente sur les films, menace de plus en plus sa famille...

MON AVIS : La vision de Sinister m'a laissé sur une impression plutôt bonne mais également mitigée. Le film est en effet assez efficace, principalement lorsque le héros visionne les films 8mm. Ces bobines se montrent en effet très angoissantes, malsaines, glauques et font leur petit effet. Mais tout ce qu'il y a autours, même si plus que correctement réalisé et interprété, n'arrive pas à nous transporter réellement, à nous impliquer véritablement. Le traitement reste du domaine du classique, du déjà vu, avec des effets de "jump-scares" prévisibles. Pour une fois, j'aurai même préféré que le long métrage de Scott Derrickson ne fasse pas intervenir le fantastique. Que les actes meurtriers ne soient pas dus à une entité maléfique mais bel et bien provoqués par les enfants, ce qui aurait encore décuplés leur impact et le sentiment de malaise qu'on ressent à plusieurs reprises. Sinister fera tout de même son petit effet sur le spectateur lambda et assurera de nombreux frissons. Mais il lui manque un petit quelque chose pour en faire un film référence. 

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire