Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 28 janvier 2013

LES FANTÔMES DE HURLEVENT

LES FANTÔMES DE HURLEVENT
(Nella Stretta Morsa del Ragno / Edgar Poe chez les morts vivants / Web of the Spider)

Réalisateur : Antonio Margheriti
Année : 1971
Scénario :  Bruno Corbucci, Giovanni Grimaldi
Pays : Italie, France, Allemagne
Genre : Epouvante
Interdiction : -12 ans
Avec : Klaus Kinski, Anthony Franciosa, Michèle Mercier, Peter Carsten, Karin Field...


L'HISTOIRE : Après avoir rencontré le célèbre écrivain Edgar Allan Poe, Alan Foster, journaliste, accepte le défi de ce dernier : passer toute une nuit dans le château abandonné de Lord Blackwood, réputé hanté. Une fois enfermé, Foster va découvrir que la vaste demeure n'est pas inhabitée. Il y fait la connaissance d'Elisabeth Blackwood, dont les charmes le font succomber. Il y rencontre également Julia et un mystérieux médecin, le Dr. Carmus, qui lui révèle qu'ici, tout n'est qu'illusion. La nuit ne va pas être de tout repos pour Alan Foster...

MON AVIS : En 1964, Antonio Margheriti livre un chef-d'oeuvre du cinéma d'épouvante gothique avec Danse Macabre, qui met en vedette la superbe Barbara Steele et le comédien Georges Rivière. Sept ans plus tard, on lui demande de réaliser le remake de son propre film, mais cette fois en couleurs et avec d'autres acteurs. Ce sera donc Edgar Poe chez les morts vivants, qui sera re-titré par la suite Les Fantômes de Hurlevent. L'histoire et les rebondissements sont repris à l'identique par rapport à Danse Macabre. Simple film de commande pour le réalisateur italien, Les Fantômes de Hurlevent n'apporte pas grand chose de plus par rapport au film de 1964. Barbara Steele cède sa place à Michèle Mercier, qui s'avère bien charmante elle aussi avec sa crinière d'un roux flamboyant. Pour interpréter le journaliste Alan Foster, c'est Anthony Franciosa qui est choisi. Quant à Edgar Allan Poe, que l'on ne voit que dans le prologue et l'épilogue, c'est Klaus Kinski qui lui prête ses traits. A part ces changements de casting, rien de neuf ou d'original. Ce remake a-t-il donc un intérêt ? Si on le compare à Danse Macabre, je répondrais "non", le film de 64 se suffisant à lui-même. Par contre, si on prend Les Fantômes de Hurlevent sans penser à l'oeuvre originale, alors ma réponse sera "oui". Car Antonio Margheriti connaît bien son métier et même s'il n'était pas particulièrement enthousiasmé par ce projet, qu'il ne porte d'ailleurs pas beaucoup dans son coeur, force est de reconnaître que l'amateur de film d'épouvante gothique y trouvera largement son compte. Ambiance lugubre, éclairage au chandelier, longs couloirs, apparition spectrale, scène d'un meurtre qui se rejoue depuis des décennies et autres joyeusetés attendent l'amateur, le tout dans de superbes décors. La mise en scène est efficace, la caméra se permettant des plans originaux et décalés. Le rythme n'est pas particulièrement nerveux mais correspond bien à l'ambiance voulue. Un remake à découvrir donc, pour avoir une vision en couleurs d'un classique du genre.

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire