Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 15 février 2013

GOKE, BODY SNATCHER FROM HELL

GOKE, BODY SNATCHER FROM HELL
(Kyuketsuki Gokemidoro)

Réalisateur : Hajime Sato
Année : 1968
Scénario : Kyuzo Kobayashi, Susumu Takaku
Pays : Japon
Genre : Science-Fiction
Interdiction : -12 ans
Avec : Teruo Yoshida, Tomomi Satô, Eizô Kitamura, Hideo Kô, Kathy Horan...


L'HISTOIRE : Les quelques survivants d'un crash d'avion se retrouvent en présence d'une créature extraterrestre qui transforme ses hôtes en vampire assoiffé de sang. Tandis que la résistance s'organise, les tensions montent au sein du petit groupe et certains révèlent leur vraie nature...

MON AVIS : Un bien curieux film que ce Goke, Body Snatcher from Hell en provenance du Japon. Débutant comme un film catastrophe, avec prise d'otage dans un avion à laquelle s'ajoute la menace de la présence d'une bombe dissimulée par l'un des passagers, le film bifurque vers la science-fiction quand un objet lumineux non identifié provoque le crash de l'appareil dans le désert. Déjà que les passagers n'avaient pas beaucoup de chance vu l'enchaînement tragique des évènements, le réalisateur Hajime Sato leur assène un coup de grâce en rajoutant une présence extraterrestre belliqueuse ! Représentée sous la forme d'une espèce de petite gélatine bleutée, façon Le Blob, cette drôle de créature va s'insinuer dans le crâne d'un passager et le transformer en vampire, qui a pour particularité une cicatrice énorme au milieu du front, que n'aurait pas renié David Cronenberg vu sa ressemblance avec un...vagin ! Si les effets-spéciaux paraissent aujourd'hui assez rudimentaires, la têtes en plastique ne trompant personne, le film s'avère être plutôt divertissant, jouant avec la paranoïa des personnages, qui sont tous très caricaturaux. Les acteurs ont un jeu assez théâtral, ce qui peut parfois prêter à sourire. Le réalisateur profite de certaines scènes et dialogues pour placer des avertissements aux spectateurs sur les guerres et la bêtise humaine, expliquant que le goût des hommes à s’entre-tuer permet aux envahisseurs d'autres galaxies de venir nous conquérir sans qu'on les remarque ! La mise en scène est soignée et le travail sur les éclairages est intéressant. La vision du ciel d'une couleur rouge flamboyant au tout début est admirée par Quentin Tarantino qui a rendu hommage à cette image dans son Kill Bill volume 1. Sans être un classique du genre, Goke, Body Snatcher from Hell est un film à découvrir, pour son originalité déjà et parce que la SF made in Japan, ben c'est plutôt sympa !

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire