Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 9 mars 2013

GAME OVER

GAME OVER
(Timo Rose's Game Over)

Réalisateur : Timo Rose
Année : 2010
Scénariste : Timo Rose 
Pays : Allemagne
Genre : Gore, Torture Porn
Interdiction : -16 ans
Avec :  Raine Brown, Nicola Fiore, Debbie Rochon, Magdalèna Kalley, Thomas Kercmar...


L'HISTOIRE : Tina, une sublime américaine expatriée en Allemagne, invite deux de ses meilleures amies à visiter le pays à l'occasion de son anniversaire. Ce qui s'annonçait comme des vacances idylliques va littéralement tourner au cauchemar quand les jeunes filles vont être kidnappées par de dangereux psychopathes. Après avoir été abusées sexuellement et violentées, Tina et ses amies seront séquestrées dans une demeure où elles deviendront les victimes d'une série de jeux sadiques organisés par les tueurs fous. Humiliées, battues, torturées, les jeunes filles devront alors se battre pour leur survie...

MON AVIS : Quand on enclenche un film du réalisateur allemand Timo Rose, on ne s'attend pas à un scénario très développé, à une mise en scène à la Stanley Kubrick ou à un jeu d'acteurs méritant un Oscar. Ceux qui ont vu Barricade par exemple savent de quoi je parle. Les films de Timo Rose sont directement filmés en vidéo, le casting est semi-pro (ou semi-amateur selon certains...) et les histoires sont juste prétexte à montrer des débordements sanglants à répétition. Car oui, nous sommes bien dans le domaine du film indépendant gore pour ceux qui n'auraient pas encore compris et le but recherché est d'étaler des atrocités en tout genre et de faire gicler le précieux liquide rouge un peu partout. Si j'avais trouvé Barricade plutôt sympathique et efficace dans son domaine, j'ai été un peu déçu par Game Over, que je considère comme inférieur au film précité. Parmi les bons points, la présence toujours aussi radieuse de Raine Brown, qui va en voir de toutes les couleurs et se faire violer à deux reprises. On appréciera également la présence de Debbie Rochon, célèbre Scream-Queen 80's, ainsi que des deux très jolies actrices Nicola Fiore (qui a des airs de Monica Bellucci) et Magdalèna Kalley. Niveau gore, les amateurs apprécieront les découpages de langue, éclatement de crâne à l'aide d'une masse, enfoncement de clous dans les testicules et autres petites joyeusetés bien barbares, le tout servi par des trucages réalisés par Timo Rose lui-même. Des effets système D mais qui sont vraiment efficaces. Ce qui n'est pas vraiment le cas de la mise en scène et du rythme du film. On assiste à vingt minutes bien rébarbatives au début où les trois copines papotent et se promènent, séquences qui n'ont franchement que très peu d'intérêt et qui bénéficient de dialogues très peu travaillés, qui sont limite consternants. La suite rehausse notre intérêt puisque débute les tortures et sévices gore. Mais là encore, hormis les trucages qui raviront les amateurs de barbaques, Timo Rose ne semble guère inspiré pour mettre en scène les éléments de son histoire. Influencé par Massacre à la tronçonneuse, le scénario balance les copines dans une maison délabrée dans laquelle vit une famille de psychopathes totalement givrés, dont on ne saura rien des intentions. Les dialogues sont à nouveau d'un niveau très bas et les personnages évoluent ou font des actions sans qu'on sache vraiment pourquoi. Bref, Game Over ne vaut que pour ses effets gore et la présence des trois sexy girls. L'ultime séquence est sympa et nous permet de voir Timo Rose lui-même à l'écran mais aussi Andreas Schnaas, confrère allemand spécialisé lui aussi dans le gore indépendant. Je m'attendais à mieux...

NOTE : 3/6

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire