Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 1 mars 2013

L'ATTAQUE DU FORT DOUGLAS

L'ATTAQUE DU FORT DOUGLAS
(Mohawk)

Réalisateur : Kurt Neumann
Année : 1956
Scénariste : Maurice Geraghty, Milton Krims   
Pays : Etats-Unis
Genre : Western
Interdiction : /
Avec :  Scott Brady, Rita Gam, Neville Brand, Lori Nelson, Allison Hayes...


L'HISTOIRE : Jonathan Adams est un jeune peintre volage qui vit dans une petite garnison, le Fort Douglas. La paix avec les Iroquois vivant alentours est bonne mais Butler, un homme vil et lâche, ne l'entend pas ainsi et tente par tous les moyens de déclencher une guerre entre indiens et visages pâles. L'arrivée au Fort Douglas de Cynthia, sa fiancée, et le meurtre du fils du chef indien par Butler vont venir chambouler les journées bucoliques de Jonathan, qui va, malgré la guerre qui se prépare entre les deux peuples, tomber sous le charme d'une indienne, Onida, et tenter de ramener la paix...

MON AVIS : Il semblerait que L'attaque du Fort Douglas contienne en son sein de très nombreux stock-shots provenant du film de John Ford, Sur la piste des Mohawks, réalisé en 1939. Ce qui fait que le film de Kurt Neumann, futur réalisateur de La Mouche Noire avec Vincent Price, ne jouit pas d'une très bonne réputation auprès des fans de westerns. N'ayant pas vu le film de John Ford, j'ai donc visionné L'attaque du Fort Douglas vierge de toute polémique. Tout ce que je peux dire, c'est que ce western n'est certes pas un grand film du genre, un classique en puissance. Mais il possède un côté sympathique et un charme rétro qui nous emporte et nous fais plonger dans une profonde nostalgie, celle de l'époque où ce genre de long métrage était diffusé lors d'une émission télévisée présentée par un certain Eddy Mitchell, si vous voyez de quoi je veux parler ! L'attaque du Fort Douglas, c'est juste un divertissement coloré (les couleurs sont en effet superbes, très prononcées et donnent un rendu presque surréaliste au film), qui ne se prend pas la tête et nous fait vivre 1h20 d'aventure et de romance, sur fond de guerre entre blancs et indiens. Alors oui, la réalité historique en prend un coup, les costumes ne sont pas adéquats par rapport à la réalité, les amourettes entre notre héros et les femmes qui lui courent après sont très fleur bleue et le combat final est bien moins spectaculaire que celui du classique Le massacre de Fort Apache par exemple. Pourtant, le charme opère. On rajeunit devant ce film et se montre indulgent, charmé par la superbe Rita Gam qui interprète Onida, fille du chef iroquois. Cette dernière apporte une fraîcheur et une petite note érotique à l'ensemble qui font merveille, notamment lorsqu'elle se retrouve toute habillée dans les eaux du lac. On s'amuse devant les frasques du héros, interprété par le blondinet Scott Brady, qui papillonne avec la gent féminine et enchaîne les conquêtes ; on prend plaisir à regarder les quelques bagarres gentillettes ; on aime voir Neville Brand dans le rôle d'un méchant indien revanchard, lui qu'on reverra en tueur totalement givré adepte du meurtre à la faux et élevant un crocodile dans Le Crocodile de la Mort de Tobe Hooper en 77 ; on apprécie le fait que le héros veuille prendre la défense des indiens et apprendre leurs coutumes pour vivre avec eux, thème qui sera sublimé dans Danse avec les Loups. Bref, L'attaque du Fort Douglas, ce n'est rien d'autre qu'une friandise sucrée, un western inoffensif qu'on peut trouver un brin désuet ou simplet. Mais ceux qui s'en accommoderont sans trop en attendre et se feront bercer par ses images y prendront un réel plaisir coupable et nostalgique.

* Disponible en dvd chez Artus Films

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire