Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 13 mars 2013

L’ÉPÉE ENCHANTÉE

L’ÉPÉE ENCHANTÉE
(The Magic Sword)

Réalisateur :  Bert I. Gordon
Année : 1962
Scénariste :  Bert I. Gordon, Bernard C. Schoenfeld
Pays : Etats-Unis
Genre : Aventure fantastique
Interdiction : /
Avec : Anne Helm, Basil Rathbone, Estelle Winwood, Gary Lockwood, Jacques Gallo, Leroy Johnson...


L'HISTOIRE : Pour délivrer la princesse Hélène enlevée par le sorcier Lodac, George va devoir affronter sept malédictions : ogre, cratère de feu, femme vampire, apparitions pétrifiantes, galerie de monstres, sorcière, et dragon. Doté d’une armure magique, d'un cheval merveilleux et d'une épée enchantée, il sera aidé par sept chevaliers ressuscités...

MON AVIS : Les années 50 furent riches en films mettant en scène des chevaliers. On pense à Ivanhoé, Les Chevaliers de la Table Ronde, Richard Cœur de Lion ou Prince Vaillant par exemple. Bert I. Gordon, spécialiste des films fantastiques mettant en scène des animaux ou des humains de taille géante (Beginning of the End, Le Fantastique Homme Colosse, L'empire des fourmis géantes, Soudain les Monstres...) va réaliser en 1962 un film mêlant son amour du bestiaire fantastique avec l'imagerie de la chevalerie dans L'épée enchantée, basée sur la légende du chevalier St Georges. Au programme : armure indestructible, épée magique, chevaliers, princesse en danger, méchant sorcier, trahison, quête semée d'embûches et surtout, tout un tas de créatures fantastiques qui raviront les fans de ce type de films. Ogre géant, sorcière hideuse, frères siamois, lilliputiens, nains, personnages brûlés sur l’ensemble du corps, marécage purulent et un superbe dragon à deux têtes viendront entre autre ravir nos yeux et nous entraîner dans un univers merveilleux et horrible à la fois. Nos valeureux chevaliers devront affronter tour à tour de nombreux dangers et chaque défi remporté les feront progresser vers le château du sorcier. Ce parcours semé de dangers permet de maintenir un rythme plaisant et enjoué et de diversifier une aventure haute en couleurs. Néanmoins, certaines lenteurs viendront parfois en ralentir la cadence sans toutefois nous ennuyer. Si le spectacle est divertissant et riche en combats et en monstres de tous genres, il faut reconnaître que parfois, l'aventure manque d'un certain panache et que quelques effets-spéciaux ne sont pas très réussis, à l'image de l'ogre, franchement raté avec son visage simiesque. Il est vrai que ce film est sorti après Le Septième Voyage de Sinbad et qu'il est difficile de rivaliser avec le talent de Ray Harryhausen. Pourtant, Bert I. Gordon, qui a réalisé lui-même ses trucages, s'en sort bien la plupart du temps et les petites faiblesses évoquées ci-dessous ne viennent pas vraiment rabaisser le plaisir qu'on éprouve à la vision de L'épée enchantée, un divertissement familial de bonne tenue et qui ravira petits et grands. Attention toutefois aux plus jeunes, certaines personnages, comme la sorcière hideuse et les deux chevaliers au corps carbonisé, pourraient les impressionner.

* Disponible en DVD chez Artus Films.

NOTE : 4/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire