Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 12 avril 2013

EMANUELLE ET LES FILLES DE MADAME CLAUDE

EMANUELLE ET LES FILLES DE MADAME CLAUDE
(La via della Prostituzione / Prostitution 78 / Emanuelle and the White Slave Trade)

Réalisateur : Joe d'Amato
Année : 1978
Scénariste : Joe d'Amato, Romano Scandariato
Pays : Italie
Genre : Aventure, Erotique
Interdiction : -16 ans
Avec : Laura Gemser, Ely Galleani, Gabriele Tinti, Venantino Venantini, Gota Gobert...


L'HISTOIRE : Pour rédiger son nouvel article, Emanuelle s'en va mener une enquête à Nairobi au sujet d'un réseau de traites des blanches. Sur place, elle retrouve son amie Susan qui lui fait découvrir la ville et ses environs. Emanuelle remarque d'étranges tractations à l'aéroport et ses investigations la ramène en Amérique où elle parvient à infiltrer la maison de Madame Claude qui se livre à un véritable commerce de jeunes filles. Ces dernières sont livrées à la prostitution et assouvissent les fantasmes d'hommes âgés...

MON AVIS : Pour surfer sur le succès du film Emmanuelle de Just Jaeckin, les italiens décident de créer le personnage d'Emanuelle, avec un seul "m" (malgré l'affiche française ci-dessus qui lui redonne son deuxième "m" !). Cette dernière est journaliste et pour rédiger des articles à sensations, elle est envoyée à travers le monde par son agence et n'hésite pas à user de ses charmes pour parvenir à ses fins, se mettant parfois dans de sales draps. La superbe actrice indonésienne Laura Gemser lui prête ses traits dans une dizaine de films dont de nombreux seront réalisés par Joe d'Amato qui en fera son égérie. Emanuelle et les filles de madame Claude est le cinquième film réalisé par Joe d'Amato avec ce personnage. C'est certainement l'un des plus faibles également. Si notre journaliste de charme nous ravit les yeux en se promenant dans de somptueux paysages africains au début du film, le scénario ne fait guère dans la difficulté et se révèle bien paresseux comparé à d'autres épisodes de la saga. On nous présente des personnages qui n'ont que peu d'intérêt au final (le prince Arausani) et qui ne servent qu'à profiter du corps volcanique de Laura Gemser et d'Ely Galleani. Cette dernière nous offre une séquence pleine d'humour dans laquelle elle subit les assauts d'un garagiste qui n'en attendait pas temps, tout en se faisant mater par sa copine restée dans la voiture. Sympathiques sans être transcendantes non plus, les séquences coquines paraissent également assez fades et font preuves d'une certaine mollesse et répétitivité. Même les amateurs trouveront les scènes érotiques de ce film fort soft et sans réelle inventivité. La situation ne s'améliore pas vraiment lorsque la belle Emanuelle se retrouve chez la célèbre Madame Claude même si on note une petite progression niveau perversion (trafic de mineures, voyeurisme). Seul la présence d'un travesti qui nous fera une petite démonstration de karaté assez risible sera originale. Divertissant mais vite oublié, Emanuelle et les filles de madame Claude ne vaut réellement que pour admirer les courbes de Laura Gemser. On a connu Joe d'Amato bien plus inspiré. Reste l'ultime séquence sur un bateau qui nous fera bien sourire.

NOTE : 2/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire