Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mardi 2 avril 2013

L'HORRIBLE DOCTEUR ORLOF

L'HORRIBLE DOCTEUR ORLOF
(Gritos en la Noche / The Awful Dr. Orlof)

Réalisateur : Jess Franco
Année : 1962
Scénario : Jess Franco
Pays : Espagne, France
Genre : Epouvante
Interdiction : -12 ans
Avec : Conrado San Martín, Diana Lorys, Howard Vernon, Ricardo Valle, Perla Cristal...


L'HISTOIRE : Le docteur Orlof fréquente les cabarets afin de kidnapper les jeunes chanteuses qui se produisent sur scène avec l'aide de Morpho, son assistant aveugle et atrocement défiguré. Il veut parvenir à rendre un visage humain à sa fille Melissa, elle aussi horriblement défigurée, grâce à des opérations chirurgicales...

MON AVIS : Alors qu'il a un projet qui va aboutir, Jess Franco voit la censure espagnole interdire totalement la réalisation de son futur film. Coup dur pour le réalisateur et pour les investisseurs. Mais Franco ne se laisse pas abattre et décide, pour contrecarrer la censure, de réaliser un film d'épouvante. Le scénario est déjà tout trouvé puisqu'il provient d'un roman de gare qu'il a lui-même écrit. Il lui suffit donc de l'adapter au plus vite pour le cinéma. Les producteurs le suivent et trois mois plus tard débarque sur les écrans L'Horrible Docteur Orlof, qui connaîtra un énorme succès populaire. Succès amplement mérité d'ailleurs puisque le film ravira les amateurs d'ambiance lugubre. Ceux qui disent que Jess Franco est un mauvais metteur en scène doivent voir ce film. La réalisation est soignée, maîtrisée. L'ambiance est savamment travaillée et distille l'épouvante de façon efficace. Si Howard Vernon joue le rôle principal, à savoir le docteur Orlof, on retiendra particulièrement le personnage de Morpho et son maquillage très réussi.  Avec ses yeux exorbités, ses cicatrices sur le visage, sa démarche mécanique due au fait qu'il est aveugle et le port d'une longue cape noir, Morpho a tout d'un vampire et le réalisateur s'amuse d'ailleurs à lui faire tuer les jeunes femmes comme le comte Dracula, ce qui amplifie encore l'aspect gothique et macabre du film. Le brouillard hante les rues, les demoiselles sont en détresse, les policiers aux aguets et nos deux tueurs en action. Tout est fait pour maintenir une réelle tension et pour que le spectateur ne quitte pas les yeux de l'écran. L'érotisme fait même son apparition lors de courtes séquences où une poitrine se découvre rapidement. Si l'enquête de l'inspecteur piétine un peu et manque parfois de rythme, le film est une petite réussite dans son ensemble et mérite vraiment d'être reconnu à sa juste valeur par tous les détracteurs de Jess Franco car c'est l'un de ses meilleurs longs métrages...

NOTE : 4/6





1 commentaire:

  1. Revu hier soir justement !
    Un classique de l'epouvante à ne pas rater !
    Merci pour cette chronique tres juste ;-)

    V.

    RépondreSupprimer