Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 5 avril 2013

PLAISIR A 3

PLAISIR A 3
(Plaisir à 3)

Réalisateur : Jess Franco
Année : 1974
Scénario : Jess Franco, d'après l'oeuvre de Sade
Pays : France
Genre : Drame, Erotique
Interdiction : -16 ans
Avec : Alice Arno, Lina Romay, Robert Woods, Howard Vernon, Tania Busselier...


L'HISTOIRE : Sortie de clinique psychiatrique au bout d’un an d’enfermement, Martine de Bressard retrouve son manoir et son mari, Charles. Le couple reprend alors ses habitudes perverses : ils font venir une jeune fille prude pour l’initier à tous les vices à travers des jeux érotiques. La jolie Cécile va ainsi être initiée, aidée par Adèle, la jeune esclave sourde et muette. Mais la crypte du manoir cache également des secrets inavouables...

MON AVIS : Avec son titre direct et sans équivoque, auquel vient s'ajouter le nom du Marquis de Sade, Plaisir à 3 ne cache nullement ses intentions, ni sa véritable nature : c'est évidemment un film érotique que Jess Franco a réalisé en 1974, variation moderne du livre "La philosophie dans le boudoir". Mais pas seulement. Certes, l'histoire qui s'intercale entre les diverses scènes de nudité n'est pas excessivement développée et c'est bien l'aspect sexuel qui prédomine durant tout le film. Mais on retiendra pourtant des éléments intéressants qui aurait gagné à être approfondi pour donner encore plus d'intérêt à ce long métrage. En effet, le couple formé par Alice Arno et Robert Woods est un exemple de vice et de cruauté. Laissant libre cours à leur pulsions sadiques, ils n'hésitent pas à kidnapper de jeunes filles pour les assouvir sexuellement avant de les mettre à mort et de les embaumer afin qu'elles rejoignent leur musée des horreurs situé dans la cave du manoir. Les quelques séquences se déroulant dans ce lieu maudit, au milieu de femmes inanimées dont on croyait au départ qu'il s'agissait de simples mannequins, donne un petit piment horrifique à l'intrigue qui n'est pas pour me déplaire. Précisons que l'adaptation et les dialogues sont l'oeuvre d'Alain Petit, spécialiste du cinéma fantastique. Ce dernier aurait même voulu développer encore plus le côté "horreur" de Plaisir à 3 mais ce n'était pas du goût du producteur qui a retiré certaines de ses idées, comme un final qui aurait du préfigurer celui du Maniac de William Lustig ! Dommage. Le potentiel du film a donc été rabaissé délibérément pour mettre en avant le côté érotique, plus commercial et rentable. Si j'apprécie toujours autant de voir la charmante Lina Romay en tenue d'Eve, j'avoue que les scènes dénudées ne sont dans l'ensemble pas franchement folichonnes et risquent même de laisser sur leur faim les adeptes du genre. Les fans de Jess Franco remarqueront certainement que le casting est quasiment le même que celui de La Comtesse Perverse. Normal, il a réalisé les deux films à la suite pour un budget restreint, ce qui n'est guère étonnant de la part du réalisateur espagnol. Plaisir à 3 se laisse regarder sans déplaisir (facile celle là...) mais reste assez anodin au final malgré de bonnes idées malheureusement pas assez exploitées. 

* Disponible en DVD chez Artus Films

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire