Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 27 mai 2013

LA COLLINE A DES YEUX (1977)

LA COLLINE A DES YEUX
(The Hills have Eyes)

Réalisateur : Wes Craven
Année : 1977
Scénariste : Wes Craven
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Survival
Interdiction : -16 ans
Avec : John Steadman, Janus Blythe, Suze Lanier-Bramlett, Michael Berryman, Dee Wallace, Lance Gordon, Janus Blythe...


L'HISTOIRE : Faisant route vers la Californie, la famille Carter se voit contrainte de s'arrêter dans le désert suite à un incident mécanique. Les malheureux vont devenir les proies d'une famille de cannibales dégénérés vivant depuis des années cachée dans les collines. Une véritable nuit de terreur et de sauvagerie les attend...

MON AVIS : Précédé à l'époque de sa sortie d'une réputation de film extrême, dans lequel la barbarie attendrait des sommets, La colline a des yeux, réalisé par Wes Craven en 1977, pourra laisser dubitatif sur son aspect violent qui lui valut bien des soucis avec la censure lorsqu'on le revoit en 2013. Hormis une crucifixion, un viol (plutôt soft, si on peut dire...) et une ou deux autres scènes un peu brutales, il n'y a pas vraiment de quoi en faire une colline...pardon, une montagne. En 1977, L'exorciste, Massacre à la tronçonneuse, La dernière maison sur la gauche, Délivrance ou Orange mécanique étaient déjà passés par là et ces longs métrages se montraient plus bien agressifs ou dérangeants que La colline a des yeux, pour ma part du moins. Le film a énormément vieilli et ne s'est pas bonifié avec les années, contrairement à d'autres. Je me demande d'ailleurs s'il n'était pas déjà un peu vieillot en 77. Le casting n'est pas fameux et la plupart des interprétations sont tout juste moyennes. Les membres de la famille de cinglés cabotinent un maximum et hormis Mars et Pluton, ils ne sont guère impressionnants. Pluton, interprété par Michael Berryman, acteur au faciès reconnaissable entre mille, est intéressant justement parce qu'il est joué par cet acteur. Mais sinon, ils sont bien loin de posséder le charisme, la brutalité et la folie de la famille vue dans Massacre à la tronçonneuse par exemple. La colline a des yeux est tout de même un film à voir, car la réalisation de Wes Craven, ainsi que son habileté à jouer avec ses décors naturels, méritent le détour. La première demi-heure joue avec le suspense et crée une attente chez le spectateur car nous ne verrons pas les futures agresseurs. On sait qu'ils sont là, qu'ils guettent, qu'ils observent aux jumelles la famille Carter mais on ne sait pas encore à quoi ils ressemblent. Une menace intangible qui donne envie d'en savoir plus. Sans avoir un rythme percutant, on se laisse emmener par les images, attendant patiemment que la violence promise se déchaîne ; déception donc à ce niveau, on aurait aimé en voir bien plus. Le final se révélera plus dynamique malgré quelques séquences pas folichonnes, voir même qui flirtent avec l'absurde. En fait, La colline a des yeux est avant tout un film d'ambiance, qui joue sur la rencontre entre des citadins et des "rednecks" qui n'apprécient pas de voir des étrangers venir sur leur territoire. Ce revisionnage m'a en tout cas prouvé une chose : La colline a des yeux méritait bien d'avoir son remake. 

NOTE : 3/6



1 commentaire:

  1. J'avais aimé ce film à sa sortie mais c'est vrai qu'en le visonnant de nouveau, il y a peu, j'ai trouvé aussi que ce film avait mal vieillit et que le remake est bien plus dynamique et angoissant.

    RépondreSupprimer