Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 26 mai 2013

LA VENGEANCE DU ZOMBIE

LA VENGEANCE DU ZOMBIE
(Vudù Sangriento / Voodoo Black Exorcist)

Réalisateur : Manuel Caño
Année : 1974
Scénariste : Santiago Moncada
Pays : Espagne
Genre : Horreur, Momies
Interdiction : -12 ans
Avec : Aldo Sambrell, Tanyeka Stadler, Alexander Abrahan, Eva León...


L'HISTOIRE : Accusé d'adultère et de meurtre, Gatanebo, prêtre vaudou, voit son amante Kenya se faire décapiter. Il reçoit pour sa part en guise de châtiment une dose de curare et se retrouve enfermé dans un sarcophage. 1000 ans plus tard, le docteur Kessling découvre le sarcophage et le rapporte sur un bateau de croisière où il navigue en compagnie de sa maîtresse Sylvia. Gatanebo, momifié, ressuscite et se mélange à la foule, ayant la possibilité de retrouver une apparence humaine pendant un certain laps de temps. En voyant Sylvia, il comprend qu'il s'agit de la réincarnation de Kenya. Kessling découvre la vérité sur Gatanebo et le fait passer pour un confrère. Mais la momie doit accomplir sa vengeance et commet plusieurs meurtres...

MON AVIS : Vous avez remarqué ? Je n'ai pas employé le terme "zombie" dans le résumé du film ! C'est marrant ça non ? Il faut croire que je sais faire la différence, contrairement à celui qui a trouvé le titre français, entre un zombie et une momie. La vengeance du zombie, film espagnol du à Manuel Caño, est donc un film de momie qui respecte les codes du genre, à savoir un couple d'amants maudits séparé par delà la nuit des temps, avec l'amant qu'on momifie et qui revient quelques siècles plus tard accomplir sa vengeance, avant de rencontrer une femme qui sera la réincarnation de sa dulcinée. Déjà en 1932, Karl Freund nous servait le même scénario avec l'excellent La Momie. Pas de bol, La vengeance du zombie n'est pas excellent. Il est même tout l'inverse. C'est un navet pur jus, inintéressant et soporifique à souhait. La réalisation est sans aucune envergure, les acteurs sont fades, la palme revenant à notre momie, interprétée par Aldo Sambrell, qui n'a aucun charisme. Seule Eva León apparaît un tant soit peu intéressante, et pas seulement parce qu'on voit ses seins lors d'une scène de douche. Le film met en avant les rites et danses des pratiquants du vaudou, séquences qu'on voient et revoient à de multiples reprises, ce qui a eu pour effet de me plonger dans un ennui plus que profond. Les maquillages et effets-spéciaux confinent au ridicule la plupart du temps et les décapitations présentées ici m'ont fait hurler de rire. L'intrigue s'étire péniblement durant 84 minutes, le scénariste tente de dynamiser l'histoire avec l'enquête d'un inspecteur de police mais rien ne viendra me tirer de cette léthargie latente qui s'est emparé de moi belle lurette. Le long métrage tente de nous distraire avec un peu d'humour mais tout tombe à l'eau et rien ne fonctionne. Résultat : j'aurais préféré que la momie ne se réveille pas, ce qui aurait clôturé La vengeance du zombie dès les dix premières minutes et m'aurait fait gagner un temps certain.

NOTE : 1/6



L'intro du film :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire