Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mardi 4 juin 2013

LE JOUR OU LA TERRE S'ARRÊTA (2008)

LE JOUR OU LA TERRE S'ARRÊTA
(The Day the Earth Stood Still)

Réalisateur : Scott Derrickson  
Année : 2008
Scénariste : David Scarpa 
Pays : Etats-Unis, Canada
Genre : Science-Fiction
Interdiction : /
Avec : Keanu reeves, Jennifer Connelly, Kathy Bates, Jaden Smith, John Cleese, Jaden Smith...


L'HISTOIRE : L'arrivée sur Terre de Klaatu, un extraterrestre d'apparence humaine, provoque de spectaculaires bouleversements. Tandis que les gouvernements et les scientifiques tentent désespérément de percer son mystère, une femme, le docteur Helen Benson, parvient à nouer un contact avec lui et à comprendre le sens de sa mission. Klaatu est là pour sauver la Terre... avec ou sans les humains…

MON AVIS : 1951. Robert Wise réalise Le jour où la terre s’arrêta, film devenu un vrai classique de la science-fiction et qui nous présentait le personnage de Klaatu, messager de l’espace venu avec son robot géant Gort pour nous avertir que la situation sur Terre devenait impossible à gérer et que nous, humains, montrions beaucoup trop d’irrespect envers notre planète. Un message pacifiste et des aliens non belliqueux, voilà qui avait de quoi être original en cette décennie 50’s où les extra-terrestres étaient plutôt du genre menaçants. Le remake de Scott Derrickson (Hellraiser 5 - inferno, L’exorcisme d’Emily Rose, Sinister) reprend dans ses grandes lignes la trame du film original tout en y apportant quelques changements pour être en adéquation avec les préoccupations écologiques de notre époque. Niveau acteur, Keanu Reeves s’en sort plutôt bien ; il réussi même l’exploit d’être encore moins expressif que le robot Gort lui-même ! Aucune émotion ne vient ternir son visage, rigide comme une statue de cire. C’est assez hallucinant cette fixité du visage, du regard. Son interprétation de Klaatu est loin d’être honteuse. Elle diffère de celle du film de 1951 mais n’est pas inintéressante. On regrettera par contre la mise en avant du jeune garçon interprété par Jaden Smith, le fils de Will Smith. Je ne sais pas pourquoi dans les films actuels, il faut impérativement mettre un enfant dans l’histoire ; en tout cas, les séquences où il intervient sont d’une banalité affligeante et tire le film vers le bas. On n’a qu’une envie, que sa belle-mère, jouée par la toujours délicieuse Jennifer Connelly, lui en mette une pour de bon et qu’il se taise à tout jamais. Si le début du film parvient à nous convaincre et se révèle même bien foutu, il est dommage que tout ça s’enlise au fur et à mesure de la progression. Même Gort, censé être l’attraction principale, se trouve relégué en second plan. Avec un look rappelant celui qu’il avait en 1951 (mais en moins réussi quand même malgré les images de synthèses actuels, comme quoi…), Gort reste bien trop en retrait pour attirer notre attention, si bien qu’on finit même par oublier son existence avant de le revoir dans une séquence riche en effets-spéciaux. Au final, Le jour où la terre s’arrêta version 2008 n’est pas le grand spectacle attendu ; Il reste un film de SF sympathique mais trop de maladresses et de lourdeurs l’empêchent de se hisser au niveau d’une franche réussite et on ressort assez déçu de sa vision.

NOTE : 2/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire