Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 26 août 2013

HELLRAISER : HELLSEEKER

HELLRAISER : HELLSEEKER
(Hellraiser : Hellseeker)

Réalisateur : Rick Bota
Année : 2002
Scénariste : Carl V. Dupré, Tim Day
Pays : Etats-Unis, Canada
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec : Dean Winters, Ashley Laurence, Doug Bradley, Rachel Hayward...


L'HISTOIRE : Kirsty et son compagnon Trevor ont un accident de voiture qui les expédie au fond de l'eau. Seul Trévor parvient à en réchapper. Souffrant d'amnésie et de graves maux de tête, il va essayer de reconstituer le puzzle que sa mémoire a effacé, devant répondre aux questionnements de l'inspecteur Lange. Le traumatisme subit lui provoque de curieuses visions, mêlant plaisir et douleur...

MON AVIS : Après Hellraiser : Inferno, cinquième épisode assez réussi qui faisait bifurquer la saga vers le thriller ténébreux et horrifique tout en jouant astucieusement avec les codes de celle-ci, Hellraiser : Hellseeker poursuit dans cette voie et plonge à nouveau son personnage principal dans une descente aux Enfers qui emmène le spectateur dans un univers trouble, dans lequel nous sommes constamment baladés entre cauchemar et réalité. Le scénario semble un brin confus et nous perd un peu dans ses méandres jusqu'à la révélation finale bien trouvée et qui, même si un peu prévisible, vient remettre de l'ordre dans la trame de l'histoire. Si le temps de présence à l'écran de Pinhead et de ses disciples pourra décevoir les fans purs et durs des Cénobites, on appréciera par contre de retrouver la jolie Ashley Laurence dans le rôle de Kirsty, personnage phare des deux premiers chapitres et accessoirement du troisième. Bien que ses apparitions soient également de courtes durées, l'action étant principalement centrée sur le personnage de son petit ami Trévor, la comédienne est néanmoins une pièce importante du puzzle. Hellraiser : Hellseeker jongle avec la mythologie des Cénobites de manière relativement efficace et si le film reste anecdotique comparé aux deux premiers, sa vision n'est pas déplaisante en soi, s'avérant un DTV de qualité, bénéficiant d'une mise en scène et d'images lui conférant un aspect plus que correcte. Ce ne sera malheureusement pas la même histoire avec l'épisode 7 et 8, pourtant réalisé par Rick Bota également...

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire