Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 31 août 2013

HELLRAISER : LE PACTE

HELLRAISER : LE PACTE
(Hellraiser)

Réalisateur : Clive Barker
Année : 1987
Scénariste : Clive Barker
Pays : Angleterre
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec : Andrew Robinson, Clare Higgins, Ashley Laurence, Sean Chapman, Doug Bradley...


L'HISTOIRE : Durant un voyage, Frank Cotton entre en possession d'une boîte maléfique qui le transporte dans un univers où plaisir et souffrance s'entremêlent. Un univers dirigé par des créatures monstrueuses, les Cénobites. Quelques années plus tard, son frère Larry et son épouse Julia emménagent dans la maison de Frank, sans se douter que l'esprit de ce dernier y rôde encore. Lorsqu'une goutte de sang tombe sur le sol d'une des pièces du grenier, le corps de Frank se met à se régénérer, s'échappant ainsi de l'univers des Cénobites. Mais pour survivre, Frank a besoin de sang ; il demande à Julia, qui était sa maîtresse, de lui procurer des victimes...

MON AVIS : Trouvant que le cinéma d'horreur se fait trop contaminer par l'humour voire la comédie, l'écrivain britannique Clive Barker, qui a été acclamé par Stephen King lui-même, décide de passer derrière la caméra et d'adapter un de ses écrits, The Hellbound Heart. Le résultat sera Hellraiser et effectivement, on a affaire à un film d'horreur on ne peut plus sérieux, adulte, dans lequel toute trace d'humour infantile est absente, à contrario de l'ironie, notion bien présente et utilisée avec brio. Si le film ne fait absolument pas peur, il propose par contre un univers malsain, glauque, déviant, et se pare de superbes images, d'un jeu de lumières efficace et surtout d'un bestiaire original et jamais vu. Les Cénobites, et notamment leur chef Pinhead, passeront dès ce premier film à la postérité et deviendront des icônes de l'univers sado-masochiste. Comme le dira Pinhead, "Démons pour certains, Anges pour d'autres" ! Les Cénobites sont des créatures infernales qui apparaissent via une curieuse boite, version démoniaque du Rubik's Cube. Quand on découvre comment faire fonctionner la boîte, l'Enfer ouvre alors ses portes, et les Cénobites procurent au détenteur de celle-ci plaisir et souffrance extrêmes. Hellraiser n'est pas avare en scènes horrifiques et la vision des crochets venant déchirer les chairs devrait satisfaire les amateurs exigeants. Sans compter les meurtres perpétrés par Julia à coup de marteau ou la résurrection de Frank lors d'une séquence riche en effets-spéciaux de qualité. Frank et Julia, couple infernal et véritable star d'Hellraiser. Où comment la maîtresse devient tueuse par amour pour son amant, pourtant pas très frais lors de sa réapparition dans notre monde. Cadavre pourrissant, puis être décharné, Frank ne respire pas la fraîcheur et sa relation avec Julia provoque un réel malaise, étant à la limite de la nécrophilie. Film d'horreur surprenant, Hellraiser : le Pacte étonne toujours par son traitement radical et même s'il a un peu vieilli (surtout au niveau de la mise en scène, parfois un peu plate) et que certaines scènes nous apparaissent de trop (le clochard, sa transformation en créature ailée à la fin...), il reste un film marquant, morbide à souhait, pervers également, dont la dernière demi-heure s'avère être le clou du spectacle. La musique de Christopher Young est également à saluer tant le thème musical marque les esprits et est reconnaissable dès les premières notes. L'un des films phares des 80's et l'antithèse des films pour adolescents.

NOTE : 4/6



1 commentaire:

  1. Je suis tout a fait d'accord avec toi, mon cher Stéphane. Le pacte et sa suite, son les deux meilleurs des neuf épisode...
    mais , pour ce qui est de la musique, qui est très bien, au demeurent, Clive Barker, avait demandé au groupe anglais"COIL" de composé quelques morceaux a proposer au producteur, qui ont refusés. Préfèrent confier la music a un compositeur reconnu sur Hollywood.
    il reste de Coil un six titres sublime, sortie en 1987. " the unreleased thèmes for hellraiser"
    . Manu sur " Objectif Zone " tout les lundi de 23h00 a minuit , sur la radio " primitive" .

    RépondreSupprimer