Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 8 août 2013

SIMON WERNER A DISPARU

SIMON WERNER A DISPARU...
(Simon Werner a disparu...)

Réalisateur : Fabrice Gobert
Année : 2010
Scénario : Fabrice Gobert
Pays : France
Genre : Thriller
Interdiction : /
Avec : Jules Pélissier, Ana Girardot, Audrey Bastien, Selma El Mouissi, Laurent Delbecque, Arthur Mazet...


L'HISTOIRE : Mars 1992 dans une petite ville de la région parisienne. Lors d’une soirée bien arrosée, des adolescents découvrent dans la forêt un corps apparemment sans vie, enfoui dans les broussailles. 
Quinze jours plus tôt.
Au lycée Léon Blum, un élève de Terminale C, Simon Werner manque à l’appel. Des traces de son sang sont retrouvées dans une salle de classe. Fugue, enlèvement, suicide, meurtre ? Toutes les hypothèses sont envisagées par ses camarades. Quelques jours plus tard, une élève de la même classe est notée absente sans que ses parents sachent où elle est. Une jeune fille apparemment sans histoire et sans lien direct avec Simon.
Le lendemain, un troisième élève, toujours de la même classe, disparaît à son tour…

MON AVIS : Bonne surprise que ce film français qui mélange teen movie, thriller et chronique adolescente avec une belle maestria. Tout comme dans Rashomon en 1950, le réalisateur Fabrice Gobert, dont c'est le premier long métrage, a choisi de nous raconter son histoire à travers la vision de quatre personnages principaux. Chacun leur tour, ils vont dévoiler aux spectateurs ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils ont vu durant plusieurs journées. Nous, spectateur, avons donc sous les yeux la même histoire présentée sous quatre angles différents, ce qui nous apportent différents indices, quand ça ne remet pas tout simplement en cause l'idée qu'on s'était forgée au vu des éléments découverts chez un autre personnage. Très habile et très malin, le scénario ainsi développé nous fait prendre conscience d'une chose : quand on n'a pas tous les éléments d'une histoire, les rumeurs les plus folles peuvent naître et porter préjudice à des personnes innocentes. C'est d'ailleurs ce qui arrive et nous-même, devant notre écran, on se met à penser que untel est peut-être responsable de tel acte, que ce prof être peut-être un pédophile, que cette bagarre n'a aucune importance, que cet élève est un peu louche, etc. Plus le film avance, plus de nouvelles visions s'offrent à nous et plus on imagine des choses sur certaines personnes, sans véritable fondement, juste parce qu'on a vu telle ou telle image. Des bribes d'informations qui viennent déformer la réalité. Le tout porté par d'excellents comédiens, attachants et touchants, qui sont admirablement dirigés. Une belle découverte que je vous recommande chaudement.

NOTE : 4/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire