Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 19 août 2013

UNDERWORLD : NOUVELLE ÈRE

UNDERWORLD : NOUVELLE ÈRE
(Underworld : Awakening)

Réalisateur : Måns Mårlind, Björn Stein
Année : 2012
Scénario : Len Wiseman, John Hlavin, J. Michael Straczynski, Allison Burnett
Pays : Etats-Unis
Genre : Fantastique
Interdiction : -12 ans
Avec : Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy, India Eisley, Theo James...


L'HISTOIRE : Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires. Capturée, Sélène passe douze années inconsciente dans un caisson cryogénisé. Lorsqu'elle est réveillée par un inconnu, elle découvre un monde différent où la menace est partout présente. Elle va également faire la connaissance d'une petite fille qui semble bien la connaître...

MON AVIS : Après un troisième épisode qui avait mis de côté Sélène et les aventures qu'elle a vécu dans les deux premiers films, Underworld : nouvelle ère revient dans le droit chemin et c'est avec une joie non dissimulée qu'on retrouve la sublime Kate Beckinsale dans son affriolante tenue de cuir moulante pour ce qui est réellement le troisième volet de la saga Underworld. Le film s'ouvre d'ailleurs sur un petit résumé des deux premiers chapitres afin de poser le décor au cas où on aurait oublié de quoi il s'agit. S'ensuit alors un déferlement d'action ininterrompu, de gunfights ultra jouissifs et de combats dantesques entre vampires et lycans, avec pour fil conducteur un scénario relativement anémique il faut bien le reconnaître qui nous dévoile un nouvel être "hybride" qui s'avèrera être la fille de Sélène et Michael. Rassurez-vous, je n'ai point fait de révélation venant vous gâcher cette surprise, on s'en doute dès le départ et on l'apprend assez vite dans le film. Oui, le scénario de ce quatrième volet est peut-être le moins travaillé de toute la saga. Mais franchement, honnêtement, va-t-on voir un épisode d'Underworld pour le travail scénaristique ? Moi personnellement, ce que je veux voir, c'est Kate Beckinsale avec des lentilles bleu turquoise et vêtue de cuir qui flingue à tout va, qui se bat contre des loups-garous, qui se déplace à la vitesse de la lumière ou saute dans le vide sans sourciller. C'est exactement ce que j'ai eu. Le gore en prime car les deux réalisateurs n'y vont pas de mains mortes concernant les effusions de sang et les maquillages gore durant les combats. Doté d'un rythme qui va à 100 à l'heure, visuellement réussi, possédant quelques effets-spéciaux perfectibles (les Lycans en particulier), Underworld : nouvelle ère est un pur divertissement jubilatoire qui en donne pour son argent aux spectateurs venus en prendre plein les yeux et les oreilles. Avec sa fin ouverte, on se doute que Sélène reviendra une nouvelle fois et je ne vais pas m'en plaindre !

NOTE : 4/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire