Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mardi 10 septembre 2013

HELLRAISER : RÉVÉLATIONS

HELLRAISER : RÉVÉLATIONS
(Hellraiser : Révélations)

Réalisateur : Víctor García
Année : 2011
Scénariste : Gary J. Tunnicliffe
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec : Steven Brand, Tracey Fairaway, Stephan Smith Collins, Jay Gillespie, Nick Eversman...


L'HISTOIRE : Nico et son pote Steven partent au Mexique s'éclater. Leurs parents s'inquiètent car ils ne donnent plus aucune nouvelle et la police méxicaine retrouvent leurs affaires ainsi qu'une vidéo que Steven a filmée durant leur périple mais aucune trace des deux garçons. La soeur de Steven, Emma, visionne la bande qui dévoile une étrange séquence dans laquelle Nico hurle devant un homme dont la tête est bardée d'épingles. Un an après, lors d'un repas entre les parents de Nico et ceux de Steven, ce dernier réapparaît alors que sa soeur essayait d'ouvrir une curieuse boîte retrouvée par la police méxicaine...

MON AVIS : Mon Dieu. ("Pas vraiment"... dirait Pinhead). Quel mauvais téléfilm ! Victor Garcia est le responsable de cet infâme Hellraiser : Révélations qui devrait faire vomir les fans de la première heure. Premier grand bouleversement : exit Doug Bradley dans le rôle de Pinhead, place à Stephan Smith Collins ! Certainement l'idée la plus conne jamais eue par un réalisateur ! C'est bien simple, Pinhead est RIDICULE. La tête de l'acteur associée au légéndaire maquillage du chef des Cénobites fait ressembler ce dernier à un ado gothique qui se serait mis des clous dans la tête. Non mais sérieux, même en étant indulgent, le résultat est lamentable et vient discréditer tout le film. Déjà qu'il n'est pas bien fameux, bouffant à tous les râteliers et figures de style actuelles (Garcia mixe allégerement le Home Invasion, le Found Footage qui fait mal à la tête et la mythologie des Cénobites) mais en plus, massacrer de la sorte l'icône de la saga, faut le faire quand même ! Le reste du casting n'est pas mieux, la réalisation est terne, sans envergure aucune ni inventivité, l'image est moche, les scènes d'horreurs ont déjà été vues dans tous les autres chapitres de la saga. Bref, un épisode inutile, qui recycle tout ce qui a déjà été vu auparavant : le corps décharné, le besoin de sang pour se régénérer, le clochard (clin d'oeil qui ne sert à rien) et j'en passe. Pourtant, l'histoire en elle-même n'était pas inintéressante, elle est même franchement mieux que celle de Hellraiser : Hellworld. Mais le traitement à l'écran est un ratage quasi complet. Il y a même un cénobite qui est une sorte de clone de Pinhead. Aberrant. A la rigueur, le film pourra plaire à ceux qui n'ont jamais vu un Hellraiser. Les autres crieront sûrement au sacrilège. Quant à Clive Barker, il conspue totalement ce film et ne veut pas en entendre parler...

NOTE : 1/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire