Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 19 septembre 2013

LA MAISON AU BOUT DE LA RUE

LA MAISON AU BOUT DE LA RUE
(House at the End of the Street)

Réalisateur : Mark Tonderai
Année : 2012
Scénariste : David Loucka
Pays : Etats-Unis, Canada
Genre : Thriller
Interdiction : -12 ans
Avec : Jennifer Lawrence, Elisabeth Shue, Max Thieriot, Eva Link, Nolan Gerard Funk...


L'HISTOIRE : Elissa et sa mère s'installent dans une nouvelle ville et apprennent vite que la maison voisine de la leur a été le théâtre d'un massacre. En effet, une jeune fille y a assassiné ses parents. Quand Elissa devient amie avec Ryan, le fils qui a survécu au drame, elle comprend que l'histoire est loin d'être terminée et que ce dernier cache un terrible secret dans sa maison...

MON AVIS : Avant d'être promue star avec Hunger Games, Jennifer Lawrence avait tourné dans ce thriller réalisé par Mark Tonderai (le sympa HUSH en 2008) qui était resté inédit en salles aux USA. Le succès d'Hunger Games lui a ouvert les portes des salles obscures de l'autre côté du continent et de bénéficier d'une sortie sur support numérique chez nous, l'éditeur espérant évidemment capitaliser sur le nom de Jennifer. Disons-le tout net : La Maison au bout de la Rue n'est en soi pas d'une originalité renversante. Les films dans lesquels une famille nouvellement débarquée en côtoie une autre possédant un lourd passé, il y en a déjà eu à la pelle. Produit à destination des adolescents principalement, ce thriller n'évite pas les clichés (la soirée étudiante qui dégénère, la mère qui veut rattraper ses erreurs et s'occuper mieux de sa fille...) mais la réalisation est correcte et l'ambiance devient de plus en plus ambigüe et stressante au fur et à mesure de la progression de l'histoire. Si le secret de Ryan, interprété par Max Thieriot (dont la peformance est la meilleure du film), est révélé assez tôt dans le métrage, le scénariste a été assez malin pour nous concocter plusieurs retournements de situations qui maintiennent notre intérêt éveillé et font bifurquer un thriller somme toute classique vers une horreur plus psychologique que démonstrative mais qui est bienvenue. Personnellement, je n'avais pas vu venir certaines révélations. Une fois ces dernières assimilées, j'avais par contre deviné le dernier pot-aux-roses, qui renvoie à un grand classique du slasher des années 80 que je ne nommerai pas ici afin de vous laisser la surprise. La prestation de Jennifer Lawrence est plus que correcte et si l'actrice est ici clairement employée pour son charme et ses formes (pourquoi la mettre en débardeur à la fin si ce n'est pour aguicher le spectateur masculin ?), elle assure ce qu'il faut et se montre assez crédible. La Maison au bout de la Rue est à voir comme un film sans grande prétention mais qui se révèle efficace, joue avec le suspense et nous fait passer 1h30 sans déplaisir malgré ses quelques défauts et un côté prévisible pour qui est fan du genre. 

NOTE : 3/6


1 commentaire:

  1. Une grosse déception en ce qui me concerne, la faute à une promo faisant passer le film pour un survival horror façon "La dernière maison sur la gauche". Résultat : un thriller tiédasse dont le seul intérêt reste le débardeur de Jennifer Lawrence ! On ne se refait pas...

    RépondreSupprimer