Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 31 mars 2014

BEATDOWN

BEATDOWN
(Beatdown)

Réalisateur : Mike Gunther
Année : 2010
Scénariste : Bobby Mort, Mike Gunther
Pays : Etats-Unis
Genre : Action, Arts-Martiaux
Interdiction : -12 ans
Avec : Susie Abromeit, Rudy Youngblood, Michael Bisping, Kyle Woods, Danny Trejo, Eric Balfour...


L'HISTOIRE : Brandon, combattant de rue très respecté, se retrouve la cible du dangereux gangster qui a assassiné son frère pour de l'argent. Pour assurer sa sécurité, il n'a d'autre choix que de quitter la ville. Il va rapidement découvrir un circuit de combats en cage clandestin où il va apprendre les techniques du free fight... L'heure de la vengeance ne va pas tarder à sonner !

MON AVIS : Le héros du Apocalypto de Mel Gibson dans un film d'action, ça vous tente ? Rudy Youngblood se voit donc protagoniste principal dans ce film de Mike Gunther qui n'a rien d'un chef-d'oeuvre mais qui assure le minimum syndical pour une soirée détente, surtout si vous êtes amateurs de Free-Fight, un sport ultra-violent dans lequel on ne compte plus les dents cassés. Le film ne se contente pas d'aligner les scènes de castagnes, il développe un scénario certes simpliste et déjà-vu (le jeune combattant qui doit assurer pour gagner de l'argent qu'il doit à un parrain de la pègre...), parsemé de tonnes de clichés (Brandon fait la connaissance d'une jolie fille dont le frère régente sa vie et s'opposera à cette union, frère qui est évidemment le champion de Free-Fight local...) et de bons sentiments (retrouvailles avec un père absent, décès de son unique frère...) mais on fini par y trouver un certain charme et on se laisse tranquillement embarqué dans l'histoire. Le casting n'est pas trop mal et s'en sort avec les honneurs pour ce type de production. Évidemment, le principal intérêt de Beatdown reste ses séquences de bagarres et le réalisateur n'a pas lésiné sur cet aspect même si j'aurais aimé que les combats durent un peu plus longtemps. Mais ca cogne sévère et les coups font très mal, âmes sensibles s'abstenir ! Les habitués de l'Ultimate Fighting apprécieront cette débauche de violence brutale. Un gros bémol par contre, l'utilisation plus qu'abusive de zoom façon clip-vidéo qui finissent par saouler et faire mal à la tête. Une réalisation plus posée n'aurait absolument pas amoindri l'impact recherché. Point positif, la bande originale, avec un peu de rap (bouhhhh) et pas mal de métal (yeahhh). Cerise sur le gâteau, la présence de l'incontournable Danny Trejo dans le rôle du père de Brandon. On reconnaîtra également Eric Balfour (Massacre à la tronçonneuse 2003, Skyline) dans le rôle du champion local. Saluons la prestation de Rudy Youngblood qui est plutôt crédible et assure vraiment bien dans les combats. Beatdown est à réserver avant tout aux fans de film d'action et à déconseiller aux épileptiques ! Un divertissement sympa, rien d'inoubliable mais ça remplit son contrat. A noter la présence de véritables champions de Free-Fight au casting, comme Michael Bisping par exemple.

NOTE : 3/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire