Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 30 mars 2014

LA VENUS NOIRE

LA VENUS NOIRE
(Black Venus)

Réalisateur : Claude Mulot
Année : 1983
Scénariste :  Harry Alan Towers
Pays : Etats-Unis, Espagne
Genre : Drame, Erotique
Interdiction : -12 ans
Avec :  Josephine Jacqueline Jones, José Antonio Ceinos, Helga Liné, Florence Guérin...


L'HISTOIRE : Dans un bordel, un homme reconnaît une femme qu'il a jadis connu : Vénus. A l'époque, personne, homme ou femme, ne pouvait résister à Vénus, la séductrice à la peau d’ébène. Mais lorsqu’elle devient la muse et la maîtresse d’un jeune sculpteur sans le sou, les choses prirent un tour nouveau et le destin de la jeune femme s'en trouva changé...

MON AVIS : Inspirée d'une oeuvre de Balzac, La Vénus Noire est un film érotico-dramatique de Claude Mulot, à qui l'ont doit La Rose Ecorchée en 1969 (une variation du film Les Yeux sans Visage) mais aussi quelques classiques du cinéma X, dont Le Sexe qui Parle en 1975 ou La Femme Objet en 1980. L'actrice Josephine Jacqueline Jones qui interprète le personnage de Vénus fut "Miss Bahamas" en 79. Elle ne tourna que trois autres films avant de disparaître du monde du cinéma. La Vénus Noire lui permet surtout de dévoiler ses charmes et son corps dans un érotisme bon enfant qui ne choquera pas grand monde de nos jours. Claude Mulot nous offre un petit film érotique plutôt bien mis en scène, bénéficiant de costumes de qualités et d'une reconstitution de l'époque victorienne simple mais efficace. La jeune Vénus va voir sa vie évoluer de bien triste manière et l'aspect dramatique est donc présent puisqu'elle finira elle-même dans un bordel, tout ça à cause de la jalousie de son fiancé, un sculpteur ne gagnant pas assez bien sa vie pour l'entretenir et qui ne supportera pas de voir sa dulcinée offrir son corps pour gagner de l'argent. S'ensuivent alors des rencontres plus ou moins heureuses pour Vénus qui devra bien subvenir à ses besoins par n'importe quelle manière puisque son fiancé l'a mise à la rue : devenant la maîtresse d'une femme mariée ou la prostituée préférée d'hommes fortunés en raison de sa peau d'ébène qui suscite bien des convoitises. Les scènes de sexe sont assez nombreuses et variées tout en restant fort soft et joliment filmées. En fait, quand on regarde La Vénus Noire, on a l'impression d'être sur M6 et de mater le téléfilm érotique de fin de soirée. Les amateurs de cinéma Bis apprécieront de retrouver l'actrice Helga Liné dans le rôle de Madame Jean ou la française Florence Guérin. Bref, pas un très grand film mais ça se laisse regarder une fois sans déplaisir...

* Disponible en zone 2 chez la branche française de SEVERIN FILMS

NOTE : 3/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire