Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 21 mai 2014

GATSBY LE MAGNIFIQUE

GATSBY LE MAGNIFIQUE
(The Great Gatsby)

- Visionné via le BR 3D -

Réalisateur : Baz Luhrmann
Année : 2013
Scénariste : Baz Luhrmann, Craig Pearce
Pays : Etats-Unis, Australie
Genre : Drame, Romance
Interdiction : /
Avec : Leonardo DiCaprio, Carey Mulligan, Tobey Maguire, Joel Edgerton, Elizabeth Debicki, Isla Fisher...


L'HISTOIRE : Printemps 1922. L'époque est propice au relâchement des mœurs, à l'essor du jazz et à l'enrichissement des contrebandiers d'alcool. Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s'installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d'un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s'étourdit en fêtes mondaines, de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C'est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges...

MON AVIS : En 1996, Baz Luhrmann signe une adaptation moderne d'un célèbre texte de Shakespeare avec Roméo + Juliette et fait éclater son univers visuel et coloré, faisant de Leonardo DiCaprio une star. Il récidive en 2001 avec le sublime Moulin Rouge, qui mêle époque d'antan et chansons contemporaines avec un rare brio. Cet univers si particulier, Luhrmann l'abandonne en 2008 avec Australia, avant de replonger de plein fouet dedans en 2013, avec son adaptation de Gatsby le Magnifique, grand classique littéraire de Francis Scott Fitzgerald qui avait déjà été plusieurs fois adapté pour le cinéma, la plus célèbre version étant celle de 1974, réalisé par Jack Clayton avec Robert Redford dans le rôle-titre et Mia Farrow dans celui de Daisy. Dans cette version 2013, c'est Leonardo DiCaprio qui endosse le costume de Gatsby et ce, avec une classe et un talent certain, même si sa prestation dans ce film n'est pas la meilleure de l'acteur. Pour lui donner la réplique, Luhrmann a fait appel à la ravissante Carey Mulligan, mignonne à croquer en Daisy, et à Tobey Maguire, parfait en en écrivain dépressif se remémorant sa vie aux côtés de Gatsby. Un trio autour duquel gravite de nombreux autres protagonistes qui auront tous un rôle à jouer dans ce beau mélodrame. Si la première demi-heure peine à nous plonger dans le film, la suite réhausse le niveau et on finit par accrocher à cette reconstitution d'époque dont le seul but, au final, est de nous présenter une love-story impossible et de faire vibrer des émotions diverses. Certainement trop long et ayant gagné à être un peu raccourci, Gatsby le Magnifique bénéficie en premier lieu de la mise en scène virtuose de Baz Luhrmann, que certains ne manqueront pas de qualifier de "tape-à-l'oeil". Certes, les décors, les costumes, les couleurs éclatantes, les mouvements de caméra, l'utilisation de chansons modernes et la présence de la 3D, ici de toute beauté, nous ramènent aux deux films cités plus haut et font de Gatsby le Magnifique un film flamboyant et splendide, un spectacle visuel de tous les instants qui régale les pupilles et nous en met plein la vue. Une débauche de trouvailles visuelles et sonores qui n'en font pas oublier pour autant que le film nous raconte une histoire d'amour qui est la seule raison d'exister du personnage principal. Tout ce que fait Gatsby est au service de sa romance avec Daisy. Des tonnes de sueur dépensées pour sa dulcinée malheureusement déjà mariée et cette romance, on s'en doute, finira dans une dimension tragique inévitable. Si le film possède quelques défauts notables, le personnage même de Gatsby est profondément attachant. C'est un doux rêveur, qui vit dans le monde qu'il s'est lui-même créé, sans se douter qu'un simple grain de sable peut enrayer son univers qu'il croit contrôler entièrement. Les dialogues du film, et notamment ceux du personnage interprété par Tobey Maguire, narrateur nous contant toute l'histoire, sont franchement très bons et apportent une vraie dimension dramatique au film, principalement lors du final fort émouvant. Il faudrait être assez difficile pour bouder son plaisir devant Gatsby le Magnifique et même s'il n'est pas un chef-d'oeuvre et s'avère être en deça de Romeo + Juliette ou de Moulin Rouge, on ne pourra pas reprocher à Baz Luhrmann d'avoir accompli un travail colossal au niveau de la mise en scène, peut-être même trop au dépend de l'histoire elle-même et de la consistance de certains personnages.

NOTE : 4,5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire