Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 7 mai 2014

JONAH HEX

JONAH HEX
(Jonah Hex)

Réalisateur : Jimmy Hayward
Année : 2010
Scénariste : Mark Neveldine, Brian Taylor
Pays : Etats-Unis
Genre : Fantastique, Action
Interdiction : /
Avec : Josh Brolin, Megan Fox, John Malkovich, Michael Fassbender, Will Arnett...


L'HISTOIRE : Jonah Hex est un chasseur de prime défiguré et impitoyable. Après avoir frôlé la mort et avoir été sauvé par un tribu d'indiens, Jonah possède désormais le pouvoir de parler aux morts. Condamné à la solitude, il n'a pour seule connaissance la charmante Lilah qui travaille dans un bordel. Le passé de Jonah Hex ressurgit quand l'armée lui fait une offre qu'il ne peut refuser : son mandat d'arrêt sera annulé s'il parvient à arrêter un dangereux terroriste qui menace de détruire le continent américain. Quand Jonah apprend que ce terroriste est son ennemi d'antan qui a massacré sa famille et l'a défiguré, Quentin Trumball, sa réponse ne se fait pas attendre...

MON AVIS : Considéré comme un gros navet, Jonah Hex se traine une réputation peu envieuse et pourtant imméritée. Cette adaptation cinématographique des aventures d'un personnage issu du catalogue DC Comics (firme rivale de la Marvel, qui possède Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern...) n'est pourtant pas déshonorante pour qui recherche un pur film de divertissement. Alors oui, Jonah Hex n'a rien d'un chef-d'oeuvre. Ce n'est d'ailleurs pas du tout son but de s'ériger en oeuvre phrae du cinéma. En mélangeant western, action et fantastique, le réalisateur Jimmy Hayward nous offre un spectacle assez jouissif si on prend le film pour ce qu'il est. Avec son personnage haut en couleurs, interprété par un Josh Brolin monolithique et défiguré, qui n'hésites pas à balancer tout un tas de répliques qui font mouches (façon Arnold Schwarzenegger dans Commando), avec un John Malkovich détestable et totalement fou à lier, prêt à tout faire péter avec son arme de destruction massive qu'il vient de mettre au point, avec la présence radieuse de la toujours aussi jolie Megan Fox et avec un Michael Fassbinder déjanté et tatoué, Jonah Hex s'en sort avec les honneurs et assure le show avec moults scènes d'actions, de gunfights, d'explosions diverses et de cavalcades à chevaux, le tout sur une musique rock/métal efficace (la BO est signée en partie par le groupe Mastodon). Au milieu de ce déluge d'effets pyrotechniques, on trouve une touche de fantastique avec le fameux pouvoir de Jonah qui lui permet d'obtenir des renseignements auprès des... morts! Il lui suffit de les toucher pour que ceux-ci revivent le temps de l'interrogatoire. Ce qui nous donne des scènes assez réussies et plutôt drôles de resurrection, bénéficiant d'effets de maquillages soignés. L'atout charme du film est bien évidemment du à Megan Fox, qui n'apparaît pas souvent mais qui s'en sort très bien, bien mieux en tout cas que ses détracteurs veulent bien l'avouer. Aussi à l'aise dans les situations romantiques que dans les scènes d'actions, l'actrice se démène avec entrain et s'avère une aide précieuse pour son compagnon au faciès ravagé. Bref, il n'y a vraiment pas de quoi bouder son plaisir devant ce spectacle certes décérébré mais assez jubilatoire et qui dure seulement 75 minutes environ + 5 minutes de générique. Le film possède, reconnaissons-le, pas mal de petits défauts deci-delà (dus en grande partie à de gros soucis lors de la production et du montage apparemment) mais cette aventure fantastico-westernienne sait tirer profit de son casting et de sa belle mise en scène, souvent originale, ce qui la sauve du naufrage tant annoncé. A ranger à côté des deux aventures du Ghost Rider ! 

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire