Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 6 juin 2014

HATE CRIME

HATE CRIME
(Hate Crime)

- Visionné durant le Sadique Master Virtual Festival -

Réalisateur : James Cullen Bressack
Année : 2013
Scénariste : James Cullen Bressack, Jarret Cohen
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Home Invasion, Found footage
Interdiction : -16 ans
Avec :  Jody Barton, Nicholas Adam Clark, Debbie Diesel, Tim Moran, Ian Roberts...


L'HISTOIRE : Trois néo-nazis se faisant appeler Un, Deux et Trois, pénètrent dans la maison d'une famille juive récemment installée. Cette dernière était en train de fêter l'anniversaire du cadet. Pour les parents et leurs trois enfants, la fête va se transformer en un véritable cauchemar...

MON AVIS : Amateurs de poésie et de bon goût, bienvenue dans Hate Crime ! Un film trash indépendant de 2013 qui mixe home invasion et found footage pour le plus grand plaisir des cinéphiles déviants. La lecture du synopsis et la vision de l'affiche vous a évidemment mis la puce à l'oreille : vous n'allez pas regarder un Walt Disney. Âmes sensibles s'abstenir car Hate Crime joue dans le registre de l'horreur psychologique avant tout, celle de voir une bande d'individus ultra-agressifs débarquer sans invitation dans votre petit nid douillet et semer la désolation et la mort parmi les vôtres. Typiquement le genre de film qui vous fait ajouter des verrous à toutes vos portes et fenêtres ! Le réalisateur James Cullen Bressack ajoute en plus un contexte racial, et Hate Crime pourrait très bien être un fait divers passant aux informations télévisées, la haine de l'autre, et des juifs en particulier, étant malheureusement toujours d'actualité chez nombre de nostalgiques du IIIème Reich. Si tout n'est pas crédible dans le film, il n'en reste que Hate Crime parvient sans difficulté à instaurer un certain malaise. Le réalisateur ne s'embarasse pas d'un scénario très subtil et démarre les hostilités à peine cinq minutes après le début de son long-métrage. S'ensuivent alors 70 minutes de cris, de hurlements, d'insanités raciales, de viols, de sadisme, de tortures, de meurtres, de langage ordurier, lancés à la face du spectateur qui se demande au final quel peut bien être l'intérêt d'une telle oeuvre si ce n'est de choquer et de provoquer la nausée. Relativement sage niveau gore, évocant le sexe plus qu'il ne le montre, Hate Crime se la joue parfois trop suggestif quand on aurait aimé en voir beaucoup plus. Avec un sujet pareil, autant y aller à fond quitte à choquer la planète entière. Mais James Cullen Bressack se montre prudent et ne dénude même pas son casting féminin, dont la jolie Debbie Diesel qui interprète Lindsay, ce qui amoindrit la vraisemblance de l'ensemble vu la hargne et la haine affichées verbalement par le trio de néo-nazis. Un gang de dégénérés plutôt bien interprété, notamment Trois qui possède un physique de culturiste et de sacrés biceps ! Le trio nous gratifie de certaines scènes répulsives psychologiquement (à défaut d'être réellement explicites en terme visuel), promptes à faire appuyer sur le bouton "stop" les non-initiés au cinéma extrême : viol de la mère, obligation du fils à faire l'amour à sa propre mère, balle tirée sur le cadet en guise de cadeau d'anniversaire, croix gammée chauffée à blanc appliquée sur la joue de l'adolescent et autres joyeusetés figurent au programme de cette soirée pas très festive, du moins au niveau de la famille juive bien sûr. Pourtant, on trouve un certain humour dans Hate Crime et j'avoue avoir bien rigolé lors de la séquence de "la moustache d'Hitler". C'est tellement énorme que ça en est crédible. De plus, étant donné que nos nazillons en herbe sont adeptes de la prise de drogue, leur délire morbide et excessif se montre convaincant. L'aspect choquant et réaliste est renforcé par le fait que Hate Crime joue la carte du found footage et que tout est vu via les images filmés par une petite caméra. Pas d'images léchées, travaillées comme dans un film ordinaire donc, ce qui renforce l'aspect sordide de l'entreprise. Toute cette violence totalement gratuite est justifiée par le réalisateur qui a voulu mettre en garde contre les "crimes de haine", qui ne cessent de progresser aux Etats-Unis et de par le monde. Une initiative certes fort louable mais honnêtement, je ne suis pas sûr qu'Hate Crime fasse beaucoup réfléchir les adepte du moustachu à la frange et que la morale finale fasse grand effet tant elle apparaît simpliste. Je me demande même si ce film ne va pas devenir leur film culte, qu'ils vont se repasser des centaines de fois en jubilant devant le sort tragique de cette pauvre famille qui n'a rien demandée. Il suffit de regarder certains reportages sur la mouvance néo-nazis pour vite s'aperçevoir que le trio de cinglés qui nous est présenté ici ne verse pas tant que ça dans la caricature. Bref, Hate Crime nous propose un voyage aux confins de la bêtise humaine, nous montrant que l'Homme peut être pire qu'un animal sauvage. Un voyage qui reste néanmoins "divertissant" (si on peut oser dire ça), réservé à un public bien averti évidemment même si j'en attendais beaucoup plus au niveau violence graphique. Quand à la question de savoir s'il est utile de visionner un tel film dont le seul but est de jouer la carte de la provocation, je vous laisse seul juge. Je me suis pas ennuyé en tout cas et ça m'a bien fait délirer même si cinématographiquement, ce film ne sert à rien d'autre qu'à être un défouloir...

NOTE : 3/6


1 commentaire:

  1. Pour moi c'est le film le plus gore que j'ai vu récemment!!!
    (et je suis habituée au genre: a serbian film, Philosophy Of A Knife pour ne citer qu'eux )
    Je suis tombée sur ce blog en enquêtant sur le fait que que ce soit inspirée d' une histoire vraie comme c'est dit de façon assez réaliste à la fin,ça m'a mis très mal à l'aise !!! .Car oui, c'est plausible même si il ya des choses que je trouvais un peu grosses...mais méfiante car habituée à cette pratique ciné comme pour Hostel, j'ai voulu en savoir + et Ouf!!! Telle fût ma réaction !! Même si de telles horreurs existent....

    Pour moi les scènes les plus choquantes sont celles avec l'ado (les yeux,le four) j 'ai trouvé bonne l'idée que sur les 3 psychopathes, l'un soit plus intelligent et un peu moins barbare que les autres..Le meneur....
    Il a gagné 9 prix (imdb) , je lui met 3,5/5 pour mapart
    Si jamais, Stephane, tu es sur Fb, ce serait un plaisir que tu partages tes articles sur Patchwork un groupe public à 80%ciné/série dont je suis admin et fans d'Horreur , groupe privé oùj'ai partagé cette critique ...D'autres bloggers le font et c'est très sympa... Je me suis abonnée sinon...
    .(Contacte moi sur Patchwork, mon prénom est Diane-alice ) à bientôt peut être ..
    ps: désolé si j'ai fait un doublon, il me semble que mon premier comment n'a pas fonctionné....

    RépondreSupprimer