Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 27 août 2014

L'INVASION DES ARAIGNÉES GÉANTES

L'INVASION DES ARAIGNÉES GÉANTES
(The Giant Spider Invasion)

Réalisateur : Bill Rebane
Année : 1975
Scénariste : Richard L. Huff, Robert Easton
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Science-Fiction
Interdiction : -12 ans
Avec : Steve Brodie, Barbara Hale, Robert Easton, Leslie Parrish, Alan Hale Jr...


L'HISTOIRE : Venue d'un trou noir, une météorite s'écrase dans le champ de Dan Kester, qui vit avec sa femme Ev et Terry, la soeur de son épouse. En allant voir de plus près, il découvre des sortes de petites boules semblables a des noix de coco. En les ouvrant, il met à jour de nombreux diamants. Fier de sa découverte, il ramène les boules dans sa demeure, sans s'apercevoir que ces dernières contiennent également une araignée, cachée au milieu des diamants. L'invasion a commencé et les arachnides provoquent la panique alentour. Ce ne serait rien si l'une d'elle ne venait à grossir de manière démesurée...

MON AVIS : Parmi les incunables du nanar haut de gamme, fréquemment cité ou classé dans le top 10 des amateurs de ces mauvais films sympathiques, L'Invasion des Araignées Géantes a une place de choix tant le spectacle proposé verse dans la ringardise totale et le kitsch outrancier, mais toujours avec une dose de bonne humeur communicative qui fait qu'on passe l'éponge devant tant de défauts et qu'on finit par s'amuser devant notre écran. Réalisé en 1975 par Bill Rebane, L'Invasion des Araignées Géantes n'a pas été aidé dès le niveau de sa conception même, ce qui explique le résultat final, qui désole même le réalisateur ! Avec au moins cinq producteurs à son actif n'ayant pas tous les mêmes ambitions, avec des remaniements de scénario intempestifs et quasi ininterrompus, même une fois le tournage débuté et avec un budget de seulement 300 000$, on comprend que Bill Rebane n'a pas eu les moyens de concevoir un film digne de ce nom et qu'il a du bien batailler pour arriver à nous offrir quelque chose qui essaye de ressembler à quelque chose justement. Sur la somme allouée, seulement 10 000$ ont servi aux effets-spéciaux ! Un chiffre effarant qui explique bien des choses mais qui a néanmoins servi à faire ce que le film est devenu : un nanar culte ! Rien que le postulat de départ est énorme et, quoiqu'on en dise, original : un trou noir permet à des météorites contenant des diamants mais aussi des araignées de venir s'écraser sur terre ! Whouah, si ça c'est pas du scénario de compétition ! Des araignées venues de l'espace ! Banco ! Prévu dès le départ dans l'esprit du réalisateur pour être une comédie fantastique, L'Invasion des Araignées Géantes situe son action dans un tout petit patelin perdu au fin fond du Wisconsin, ce qui permet à Bill Rebane de nous présenter une pléiade de "rednecks" de la plus belle espèce, jouée par un casting qui se donne à 100% et qui nous offre des dialogues et une interprétation à se pisser dessus tant l'ensemble de la population, shérif et scientifiques compris, semble être des attardés mentaux au QI proche de celui d'une moule. Un tel jeu d'acteurs mérite une ovation mais est-ce bien un jeu d'acteur au final ? Entre le mari adultère, un shérif incompétent, une alcoolique qui n'hésite pas à faire du rentre-dedans au fiancé de sa petite soeur, un oncle qui se taperai bien cette dernière, deux scientifiques qui se posent beaucoup trop de questions et j'en passe, le spectateur adepte de nanar en a pour son argent et reste la bave aux lèvres devant tant d'inepties assumées. Heureusement, nos araignées sont là pour sauver la situation. Faute de budget, on a droit la plupart du temps à des scènes mettant en vedette de vrais araignées, ce qui, avouons-le, reste diablement efficace et provoquera bien du stress chez les arachnophobes. Comme il faut bien assumer le titre original du film (qui, contrairement à sa traduction française, ne tentait pas de faire dans le démesuré puisqu'on n'y parle que d'une seule araignée géante, ce qui sera bel et bien le cas), Bill Rebane insère une première séquence dans laquelle une malheureuse ouvre un tiroir et voit des grosses pattes velues façon peluche sortir pour essayer de la toucher. L'effet est ridicule au possible mais notre sourire est quant à lui de plus en plus proéminent sur notre visage. La suite se corse pour la crédibilité de l'ensemble mais nos zygomatiques sont elles mises à rude épreuve ! L'araignée grossit, grossit (pourquoi elle et pas les autres ?) jusqu'à atteindre la taille de Tarantula sauf qu'elle est moins bien conçue que cette dernière, qui date quand même de 1955 ! Il semblerait que le corps de notre araignée géante soit en fait une coccinelle Wolkswagen camouflée sur laquelle on a attaché de grosses pattes noires censées représenter les pattes de l'araignée. Le résultat est juste hilarant et on a là un craignos monster de la plus belle espèce ! La lutte pour la survie de l'espèce humaine est donc en marche et nos rednecks vont devoir unir leurs forces pour venir à bout de cette araignée géante et de toutes ses petites copines ! La morale est présente dans le film puisque tout arrive par pur avarice et envie de richesse du fermier. Bref, si vous voulez un film décérébré mal joué, moyennement réalisé mais hautement jubilatoire et qui réserve tout de même quelques doux frissons avec ses vraies araignées, et surtout, si vous ne voulez pas mourir idiot en n'ayant jamais regardé le film de Bill Rebane, procurez-vous séance tenante L'Invasion des Araignées Géantes et sa superbe affiche qui vend du rêve ! A film surréaliste, note surréaliste, qui ne représente nullement ses qualités mais évoque surtout le plaisir ressenti face à cet ovni cinématographique qu'on n'oubliera pas de sitôt ! Pour les amoureux de la VHS, le film est sorti sous le titre de Spider, l'horrible invasion, à ne pas confondre avec L'horrible invasion (Kingdom of the Spiders) de John Bud Cardos, réalisé lui en 1977.

* Disponible en DVD (Vostf seulement) chez CROCOFILMS

NOTE : 4/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire