Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 12 avril 2015

DEAD SUSHI

DEAD SUSHI
(Deddo sushi)

Réalisateur : Noboru Iguchi
Année : 2012
Scénariste : Noboru Iguchi 
Pays : Japon
Genre : Gore
Interdiction : -12 ans
Avec : Rina Takeda, Kentarô Shimazu, Takamasa Suga, Takashi Nishina, Asami...


L'HISTOIRE : Fille d'une grande lignée de Sushiman, Keiko est élevée dans la pure tradition familiale pour prendre le relais de ses illustres aïeux. Lasse d'un entrainement âpre à la découpe de sashimis, elle décide de s'enfuir pour échapper à son destin. Trouvant refuge dans un hôtel réputé pour ses sushis, Keiko tente de s'adapter malgré ses maladresses. Elle ne s'imagine pas qu'elle va devoir faire face à des hordes de sushis cannibales. Face à ses propres démons et une destinée qui la poursuit, la jeune fille n'a plus le choix et doit désormais achever les poissons morts par la lame de son Ghinzu le plus aiguisé...

MON AVIS : Après ses délires comico-gores que sont The Machine GirlRoboGeishaMutant Girls Squad ou Zombie Ass: The Toilet of the Dead, le réalisateur japonais frappadingue Noboru Iguchi nous a offert un sujet encore plus hallucinant en 2012 avec le bien nommé Dead Sushi ! Niveau originalité, on peut dire que ce film fait quand même très fort ! Des sushis tueurs, il fallait l'inventer ! De quoi regarder différemment les sushis dans nos assiettes ! Comment est-ce possible me direz-vous ? Simple : un scientifique a inventé un sérum redonnant la vie aux poissons morts. Petit soucis, le sérum déclenche chez ces derniers des instincts meurtriers et cannibales. Une bonne aubaine pour le scientifique, devenu clochard après avoir été renvoyé de son entreprise, et qui voue une haine farouche à son ex-employeur, lequel, grand amateur de sushis, débarque avec des membres de sa société dans l'hôtel où travaille dorénavant la jolie héroïne du film interprétée par Rina Takeda. Il lui suffit de contaminer les poissons frais du Sushiman de l'hôtel pour que les clients et le personnel de l'établissement se retrouvent confrontés à une invasion relevant du jamais vu : des sushis volants, dotés de petites dents aiguisés et particulièrement agressifs ! Attention à la crevette ou au thon rouge ! Par contre, le sushi à l'omelette pourra devenir votre allié, les sushis aux poissons ne l'appréciant pas vraiment ! Avec un tel scénario, inutile de préciser que le sérieux n'a pas sa place dans Dead Sushi, qui aligne tantôt gags balourds ou réussis, personnages exubérants, référence scatologique, gore à l'ancienne, effets numériques (plutôt laid il faut bien l'avouer), un brin d'érotisme et pleins de jolies filles, certaines se transformant en "body sushi" pour notre plus grand plaisir ! Plutôt bien rythmé malgré quelques baisses de rythme de ci-delà, le film se veut avant tout être une comédie mêlant action, kung-fu, humour et gore, ce dernier élément étant bien représenté (décapitations, morsures de sushi, arrachage de langue et même "une douche de sang" du plus bel effet entre autre) sans être prépondérant non plus. La galerie de personnages loufoques vaut son pesant de cacahuètes et certaines scènes versent vraiment dans le grand n'importe quoi, à l'image de cette "danse robotique" exécutée par la directrice de l'hôtel, du "baiser à la japonaise" (je vous laisse la surprise !) ou ce combat de l'héroïne ayant pour arme un nunchaku-sushis ! Et je ne vous cause même pas de "l'homme-thon" ! Défouloir décomplexé qui ne recule devant aucune excentricité, Dead Sushi se montre suffisamment divertissant et délirant pour qu'on y prenne du plaisir, même si on préférera les autres titres mis en scène par Noboru Iguchi. Ils sont quand même bien frappés les Japonais...

* Disponible en DVD et BR chez ELEPHANT FILMS

NOTE : 4/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire