Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mardi 7 avril 2015

MORT OU VIF... DE PRÉFÉRENCE MORT

MORT OU VIF... DE PRÉFÉRENCE MORT
(Vivi o preferibilmente morti / La chevauchée vers l'Ouest)

Réalisateur : Duccio Tessari
Année : 1969
Scénariste : Ennio Flaiano
Pays : Italie, Espagne
Genre : Western, Comédie
Interdiction : /
Avec : Giuliano Gemma, Nino Benvenuti, Sydne Rome, Cris Huerta...


L'HISTOIRE : Afin de toucher un héritage familial, Monty Mulligan, jeune dandy et joueur de poker invétéré, doit se rendre dans l'Ouest sauvage et passer 180 jours en compagnie de son frère Ted, qu'il n'a pas vu depuis des années. Les retrouvailles ne se passent pas comme prévu et les deux frères vont devoir faire face à une horde de brigands et à bien d'autres imprévus...

MON AVIS :  En 1962, le réalisateur Duccio Tessari s'empare du péplum et fait dériver ce genre vers la comédie et le pastiche avec Les Titans, qui mettait en scène le beau Giuliano Gemma. Les deux hommes retravailleront ensemble à maintes reprises et notamment pour sur des westerns, tels Un pistolet pour Ringo et sa suite Le retour de Ringo par exemple. En 1969, Tessari et Gemma se retrouvent à nouveau pour Mort ou vif... de préférence mort, western sur lequel le réalisateur italien va à nouveau apporter une touche comique et parodique, pour un résultat un peu bancal mais divertissant. Point fort du film, son excellent duo d'acteurs, composé de Giuliano Gemma et Nino Benvenuti, qui nous concoctent un tandem irrésistible façon Laurel et Hardy, et qui n'en ratent pas une au niveau des gaffes et autres loufoqueries. Véritable "Pierre Richard" malchanceux, le personnage interprété par Gemma commet bêtises sur bêtises, et provoque un comique de situation souvent fort drôle : par exemple, en voulant faire le noir dans la maison de son frère pour repousser une attaque de brigands, il tire sur la lampe à pétrole et s'avère fort fier de son geste, avant de s’apercevoir que le pétrole répandu à terre est en train de mettre le feu à la maison en bois qui se verra ravagée par les flammes. Un exemple parmi tant d'autre qui transforme ce western en un véritable festival de gags façon Tex Avery. Certaines séquences comiques font preuves d'une inventivité originale et provoquent bien des fous rires, à l'image de la séquence endiablée dans laquelle Gemma est dans une baignoire, les savonnettes envoyées à terre provoquant nombre de chute chez ses assaillants. La séquence finale dans un train est également haute en couleurs et fait preuve d'un entrain et d'une énergie qui fait plaisir à voir. Autre plaisir à voir justement, la très jolie Sidne Rome qui interprète une jeune femme qui se fait kidnapper par le duo de héros et qui va s'avérer être bien plus encombrante que prévu, cette ravissante lady n'ayant pas la langue dans sa poche et ne se laissant nullement démonter par le fait d'être retenue prisonnière. Si l'aspect "pochade burlesque" tient la dragée haute dans ce film de Duccio Tessari, le réalisateur n'en a pas oublier pour autant les codes du western et les bagarres et autres gunfights sont également bien présents, tout comme le méchant de service, interprété avec panache par un Cris Huerta qui en fait des tonnes et ne cesse de se trouver sur le chemin de Gemma / Benvenuti et ce, pour le plus grand malheur de ces derniers. Mort ou vif... de préférence mort est au final un western comique qui amuse et se montre généreux, qui plaira certainement aux amateurs des films de Terence Hill mais rebutera les amoureux de western plus classique. Si j'ai passé un bon moment de détente devant mon écran en compagnie de Giuliano Gemma, il est vrai que je préfère pour ma part les westerns italiens plus crépusculaires, plus sérieux. Pas déplaisant, c'est sur, mais pas inoubliable pour autant. 

* Disponible en DVD chez ARTUS FILMS

NOTE : 3,5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire