Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 2 août 2015

LÉGITIME VIOLENCE

LÉGITIME VIOLENCE
(Rolling Thunder)

Réalisateur : John Flynn
Année : 1977
Scénariste : Paul Schrader, Heywood Gould
Pays : Etats-Unis
Genre : Drame
Interdiction : -12 ans
Avec : William Devane, Tommy Lee Jones, Linda Haynes, James Best...


L'HISTOIRE : Après sept années de captivité passées au Vietnam, le commandant Charles Rane et son ami Johnny Vohden rentrent au pays. Accueillis avec les honneurs, Charles Rane retrouve sa femme et son fils qui ne le connaît pas. Le retour à la civilisation ne se fait pas sans mal pour Rane, sa femme ayant entamée une nouvelle relation de couple avec le shérif du coin pendant ses années de détention. Sa ville natale lui offre une Cadillac rouge et un coffret contenant des pièces en argent, un dollar pour chaque jour passé en prison, ce qui représente une coquette somme. Un gang de voyou ayant eu vent de cette donation pénètre par infraction chez lui pour lui dérober sa fortune. Comme il refuse de parler, ces derniers lui broie la main, assassinent sa femme et son fils et le laissent pour mort. Après avoir passé un long séjour à l'hôpital où on lui a confectionné une prothèse doté d'un crochet pour remplacer son membre manquant, Rane n'a plus qu'une obsession : retrouver les meurtriers de sa famille et se venger. Il entraîne avec lui Linda Forchet, une serveuse qui est tombée amoureuse de lui...

MON AVIS : Le traumatisme du Vietnam est bien présent pour les Américains dans les 70's et la difficile réhabilitation des soldats après cette guerre est un sujet qui intéresse bon nombre de scénaristes. Comment reprendre une vie normale après avoir vécu l'Enfer, subit des tortures physiques et psychologiques insoutenables ? Parmi les incontournables sur le sujet, on citera à titre d'exemple Taxi Driver, Voyage au bout de l'Enfer, Rambo, Birdy, Combat Shock ou Né un 4 juillet. Légitime Violence, réalisé en 1977 par John Flynn, est également un classique du genre au niveau de cette thématique. Il est d'ailleurs dommage que son sanglant final le classe un peu trop facilement dans la catégorie des Vigilante Movie au côté du culte Un justicier dans la ville. Pourtant, la partie "vengeance" ne dure qu'un petit quart d'heure en tout et pour tout et même si elle s'avère explosive et bien violente (avec un Tommy Lee Jones expert dans le maniement du fusil), ce n'est franchement pas le sujet principal de Légitime Violence, dont le titre original Rolling Thunder est une référence à l'opération de bombardement militaire menée par les USA au Vietnam entre 1965 et 1968. Durant plus de 75 minutes, on va vivre avec le commandant Rane, brillamment interprété par William Devane, qui, malgré son calme apparent, est en proie à d'affreux cauchemars et dont le choc post-traumatique est loin d'être géré. Vidé de l'intérieur par les horreurs vécues, Rane n'est qu'une ombre, une sorte de fantôme qui déambule dans son nouvel environnement, tentant de nouer le dialogue avec son fils, sa seule raison d'être. Même lorsqu'il fera l'amour avec sa "groupie" comme elle se surnomme, il ne ressentira rien. La guerre a anéanti toute trace d'émotion et cet "anti-héros", armé de son bras-crochet, n'est qu'une coquille vide. Il en va de même pour son ami d'infortune Johnny Vohden (Tommy Lee Jones), qui ne se sent d'aucune utilité au sein de sa famille, ayant un comportement quasiment autiste. Sa jubilation quand Rane vient le chercher pour l'aider à se venger nous fait comprendre que la guerre, la violence, les armes à feu sont devenues les seules choses qui comptent et peuvent l'aider à se sentir vivant. Un aspect profondément nihiliste pour un film qui ne l'est pas moins. Traité avec un sérieux à toute épreuve, Légitime Violence n'est en effet pas une oeuvre divertissante. Sombre, glacé, c'est un drame puissant, reflet d'une Amérique meurtrie qui ne se reconnaît plus, en proie à ses démons intérieurs. Quentin Tarantino classe ce film parmi ses préférés et l'éditeur Wild Side a eu la bonne idée de l'ajouter à son catalogue. Ne passez donc pas à côté ! Ah oui, au fait, il y a l'acteur Paul A. Partain dans un petit rôle dans le film, les fans de Massacre à la Tronçonneuse (1974) sauront de qui  je parle...

* Disponible en coffret DVD + BR + Livret chez Wild Side

NOTE : 5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire