Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 5 décembre 2015

MAD MAX FURY ROAD

MAD MAX FURY ROAD
(Mad Max Fury Road)

- visionné via le BR 3D -

Réalisateur : George Miller
Année : 2015
Scénariste : George Miller,  Brendan McCarthy, Nick Lathouris
Pays : Australie, Etats-Unis
Genre : Action, Science-fiction, Post-nuke
Interdiction : -12 ans
Avec : Tom Hardy, Charlize Theron, Nicholas Hoult, Hugh Keays-Byrne, Rosie Huntington-Whiteley...


L'HISTOIRE : Hanté par un lourd passé, Max Rockatansky estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

MON AVIS : 70 ans ! George Miller a 70 ans quand il réalise Mad Max Fury Road ! Et malgré le poids de la vieillesse sur les épaules, le créateur du personnage culte de Max Rockatansky enterre en 120 minutes toute la production cinématographique dite "d'action" des années passées et sûrement à venir. 120 minutes de bruit et de fureur sur pellicule comme on n'en a jamais vu auparavant ! Des images nourris au cinéma Bis et au cinoche post-apocalyptique, transcendées par une mise en scène infernale et dévastatrice qui élève Mad Max Fury Road en nouveau maître-étalon du genre. George Miller réinvente le cinéma d'action et de divertissement en se servant de ses acquis d'antan mais en les modernisant et en proposant un spectacle jubilatoire comme on n'en rêvait plus. Les spectateurs bercés au cinéma 80's, au post-nuke rital, au Mad Mission asiatique et autres délires pelliculaires n'en croiront pas leurs yeux et pourtant le miracle est bien là. Plus encore que les séquences d'action dantesques proposées par George Miller, c'est bien son inventivité hallucinante à proposer des nouveautés en terme de spectacle qui nous en met plein la vue et nous laisse pantois devant notre écran. Une imagination totalement débridée, sans aucun carcan pour la retenir, laissant le choix des possibles s'exprimer pleinement, sans aucune retenue, permet à Mad Max Fury Road d'être une bouffée d'air frais dans une production cinématographique se contentant majoritairement de recycler sans aucun effort ce qu'on a déjà vu auparavant. Chaque séquence du film nous propose une nouvelle idée, les décors ou les courses-poursuites entre des véhicules customisés de manière fantasmatique ont toujours quelque chose à proposer en terme de mise en scène qui relève du jamais vu. Certaines séquences, certains plans sont dignes d'une oeuvre d'art, d'une peinture exécutée par un orfèvre en la matière (l'arrivée des véhicules dans la tempête de sable par exemple, juste magnifique). Le réalisateur se permet même l'audace de rendre muet son héros légendaire durant toute la première partie de son film, première partie qui mérite à elle seule de faire atteindre à Mad Max Fury Road le statut de film culte. Si Tom Hardy ne parvient évidemment pas à nous faire oublier Mel Gibson, sa prestation est néanmoins à saluer tant l'acteur y met du sien et participe à 200% à cet opéra wagnérien dans le désert. La bonne surprise vient de Charlize Theron, absolument transfigurée ici, et qui nous offre un personnage féminin haut en couleurs et qui restera à coups sûr dans toutes les mémoires. Le scénario est bien plus intelligent qu'on pourrait le croire au départ et recèle de vraies bonnes idées qui viennent amplifier le ressenti plus que positif qu'on éprouve durant la vision du film. Mad Max Fury Road porte donc bien son nom et notre attente n'a pas été vaine. On ne peut que s'agenouiller devant la maestria virtuose de George Miller qui nous en donne pour notre argent et plus encore. Une oeuvre contemporaine-référence qui risque de le rester encore bien longtemps ! 

NOTE : 6/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire