Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 2 décembre 2015

QUI L'A VUE MOURIR ?

QUI L'A VUE MOURIR ?
(Chi l'ha vista morire ?)

Réalisateur : Aldo Lado
Année : 1972
Scénariste : Francesco Barilli, Massimo D'Avak, Aldo Lado, Ruediger von Spies
Pays : Italie, Allemagne
Genre : Giallo
Interdiction : -12 ans
Avec : George Lazenby, Anita Strindberg, Adolfo Celi, Nicoletta Elmi, Dominique Boschero...


L'HISTOIRE : France, 1968. Une jeune fille est assassinée à coups de pierre par une mystérieuse personne vêtue de noir. Quatre ans plus tard, à Venise, le sculpteur Franco Serpieri vit paisiblement avec sa maîtresse. Séparé de son épouse, il reçoit fréquemment la visite de sa fille Roberta. Mais un soir, celle-ci ne rentre pas. Le lendemain, on retrouve son corps dans un des canaux de la ville. La police se charge de l'enquête mais sans résultats. Franco, qui se sent responsable du drame, décide de se lancer seul à la poursuite du coupable...

MON AVIS : Puissant ses racines dans la littérature policière, dont les romans se paraît d'une couverture jaune, le giallo - ou thriller italien pour faire simple - connut ses prémices dès 1964 avec La fille qui en savait trop de Mario Bava puis avec Six femmes pour l'assassin du même Bava, oeuvre de 1966 qui posa les bases du genre. Le phénomène prend une ampleur sans précédent avec le succès en 1970 du classique de Dario Argento : L'oiseau au plumage de cristal. Dès lors, on verra débarquer sur les écrans toute une pléiade de gialli qui viendront faire monter la tension chez le spectateur adepte d'enquête policière et de meurtres violents. Je ne vais pas vous lister les titres majeurs du genre, j'ai sûrement du le faire lors d'un précédent article consacré à un giallo. Celui qui nous intéresse aujourd'hui, Qui l'a vue Mourir ? est du à Aldo Lado, que les amateurs connaissent bien puisqu'on lui doit entre autre des titres phares tels Je suis Vivant (1971) ou Le Dernier train de la nuit (1975). Avec Qui l'a vue Mourir ? réalisé en 1972, il apporte une pierre des plus solides à l'édifice "giallo" puisque son film fait partie des meilleurs que j'ai vu dans le genre. Il est d'ailleurs amusant de constater que la thématique du film n'est pas sans rappeler celle de La Longue Nuit de l'Exorcisme de Lucio Fulci, les deux films ayant été réalisés la même année ! Cette thématique, à savoir le meurtre d'enfants (et la pédophilie), plonge le spectateur dans une ambiance des plus malsaines. Dès la scène d'introduction se déroulant en France, Qui l'a vue Mourir ? marque des points et nous place dans une position inconfortable, puisque nous sommes témoin malgré nous du meurtre d'une petite fille rousse par une femme habillée de noir et gantée. Qui l'a vue mourir cette petite fille ? Eh bien nous, spectateurs ! Pourtant, nous serons bien incapable de dire qui se cache sous l'identité du tueur. Le réalisateur nous propose alors tout un panel de personnages un peu louche, qui semblent tous avoir des secrets inavouables et, suite au deuxième meurtre d'une petite fille rousse (la bien connue Nicoletta Elmi), on se prend à jouer les enquêteurs au côté du pauvre papa avide de vengeance et de justice (très bien interprété par George Lazenby, ex James Bond en 69 dans Au Service Secret de sa Majesté). Outre l'enquête, prenante, c'est la mise en scène d'Aldo Lado et son utilisation des décors naturels de la ville de Venise qui donnent au film son ambiance et son originalité. La scène de la ronde des enfants marque les esprits car le metteur en scène transforme un simple jeu enfantin en élément stressant et inquiétant, aidé en cela par la musique d'Ennio Morricone et la comptine qui donne son titre au film "Chi l'ha vista morire ?". Stressantes sont également les déplacement de la caméra dans les rues de Venise, surtout quand l’inquiétante "dame en noir" est dans les parages, en quête d'une nouvelle proie. On appréciera également la présence d'Anita Strindberg même si, ici, son rôle se révèle un peu anecdotique. Sans être particulièrement violent dans ses images, Qui l'a vue Mourir ? est une oeuvre âpre et dérangeante, dont les quelques défauts (inspecteur de police incompétent, charge un peu forcée sur la bourgeoisie) ne parviennent pas à nous faire quitter les yeux de l'écran. Certes, la révélation finale est un peu prévisible (surtout si on a vu le film de Fulci) mais il n'en reste que cette oeuvre d'Aldo Lado est un excellent giallo qui mérite toute votre attention !

* Disponible en DVD chez THE ECSTASY OF FILMS

NOTE : 5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire