Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 10 août 2016

SAHARA (1983)

SAHARA
(Sahara)

Réalisateur : Andrew V. McLaglen
Année : 1983
Scénariste : Menahem Golan, James R. Silke
Pays : Etats-Unis, Angleterre
Genre : Aventure, Romance
Interdiction : /
Avec : Brooke Shields, Lambert Wilson, Horst Buchholz, John Rhys-Davies...


L'HISTOIRE : En 1927, les constructeurs automobiles se font une compétition acharnée pour promouvoir leurs véhicules. Pour savoir quelle marque a le véhicule le plus performant, il est décidé d'engager les différents constructeurs dans une course impitoyable à travers le désert du Sahara. Dale Gordon, la fille d'un constructeur venant de décédé, se déguise en homme afin de pouvoir prendre part à la course uniquement réservée aux pilotes masculins. Dans le désert, elle se fait capturer par des berbères. Le chef du groupe, le Cheik Jaffar, tombe amoureux d'elle, ce qui n'est pas du goût de son oncle. Des tensions règnent dans le Sahara car une guerre sainte s'est déclarée entre deux tribus. Dale Gordon va se retrouver au milieu du conflit bien malgré elle...

MON AVIS : Révélée à l'âge de douze ans dans le film controversé de Louis Malle, La Petite (1978), la sublime Brooke Shields fût propulsé en haut de l'affiche deux ans plus tard avec Le Lagon Bleu et Un Amour Infini. Elle partage ensuite sa carrière entre le cinéma, la télévision et sa carrière de mannequin. En 1983, la célèbre firme Cannon (qui n'a jamais entendu parler de Menahem Golan et Yoram Globus ?) l'engage pour jouer dans un film d'aventure se déroulant dans le Sahara au côté de Lambert Wilson. Un rôle qui lui valut de recevoir en 1984 le "Razzie Award de la pire actrice et du pire acteur", fait unique dû au fait qu'elle interprète une femme devant se travestir en homme pour participer à une course automobile ! Très honnêtement, cette récompense est totalement injustifiée et la carrière peu glorieuse que connût Sahara ne l'est pas plus. Si vous êtes fan de film d'aventure, de combats dans les immensités de sable, de romance impossible, de beaux sentiments et de la saga Angélique Marquise des Anges, alors Sahara vous comblera d'aise et vous dépaysera à coup sûr. Avec une idée de départ due à Menahem Golan, Sahara développe son scénario pas plus bête qu'un autre et nous embarque avec lui à travers de superbes paysages (le désert gigantesque et aride, le campements des berbères, les oasis paradisiaques...). Si la course de voitures est secondaire, elle participe néanmoins au rythme du film et s’avérera même plus importante qu'on ne le pense de prime abord puisque l'un des concurrents va profiter de cette compétition pour vendre ses véhicules aux ennemis du Cheik Jaffar, leur offrant un véhicule plus efficace qu'un cheval et surtout pouvant être équipé d'un blindage et de mitrailleuses, leur permettant ainsi d'acquérir une supériorité garantie en terme d'armement. Au beau milieu de cette guerre, Brooke Shields promène ses jolis yeux bleus et sa longue chevelure qui vont faire fondre Jaffar, interprété par Lambert Wilson. Les deux acteurs s'en sortent très bien dans leurs rôles respectifs et leur histoire d'amour est dans la plus pure tradition de ce type de film d'aventure romantique. On trouve même une excellente séquence dans laquelle la belle Brooke est prisonnière dans une grotte, perchée sur un colonne de pierre lui permettant d'échapper à l'agressivité de fauves qui aimeraient bien la déguster ! Non vraiment, je ne comprends pas les attaques négatives faites à ce pur divertissement de qualité, qui bénéficie également d'une bande-originale composée par Ennio Morricone. Un film à redécouvrir et à réévaluer pour ma part.

NOTE : 4/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire