Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 18 août 2016

SCREAM 2

SCREAM 2
(Scream 2)

Réalisateur : Wes Craven
Année : 1997
Scénariste : Kevin Williamson
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Slashers
Interdiction : -12 ans
Avec : Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Sarah Michelle Gellar, Jamie Kennedy...


L'HISTOIRE : Phil Stevens et sa copine Maureen Evans sortent ensemble voir en avant-première le film "Stab", inspirée de la tuerie de la ville de Woodsboro l'année précédente. Le public porte d'ailleurs en grande partie le costume du tueur. Mais parmi les fans déchaînés se cachent un nouvel assassin, qui poignarde devant toute l'audience la pauvre Maureen. Sidney Prescott, une des réelles survivantes du premier massacre, s'est inscrit à la fac de Windsor où elle apprend l'art dramatique, avec son ami Randy. Mais avec ce nouveau fait divers, la jeune femme prend peur et ne peut à nouveau plus faire confiance en personne. Surtout qu'un meurtre intervient dans l'enceinte même du campus : la jeune Casey Cooper a été défenestrée. Pour Sidney, ça ne fait aucun doute : le cauchemar recommence. Mais qui peut donc s'acharner à vouloir sa mort ? Et pourquoi ?

MON AVIS : Suite au succès phénoménal du premier Scream, Wes Craven enchaîne directement sur le second volet qu'il tourne en six mois seulement ! Après un petit soucis de scénario, qui s'est retrouvé divulgué sur internet avant que ne commence le tournage, entraînant une réécriture et des modifications de ce dernier, Scream 2 est prêt à être offert en pâture aux fans. Cette fois, le film s'en prend aux suites qui, comme le disent à juste titre plusieurs personnages au cours d'une scène se déroulant lors d'un cours sur le cinéma, sont généralement moins bonnes que le film original. Randy, toujours présent et toujours interprété par Jamie Kennedy, va nous citer quelques règles concernant les suites, de la même manière qu'il avait énoncé les règles du slasher movie dans Scream. Pour Randy, une bonne suite de film d'horreur se doit d'avoir plus de victimes, plus de sang et plus d'originalité dans les mises à mort. Force est de constater que le contrat est plutôt bien rempli par Scream 2 ! Si le film ne remporte pas tous les suffrages lors de sa sortie, moi-même ayant été à moitié déçu, il se bonifie à chaque nouvelle vision et celle effectuée pour rédiger cette chronique n'a fait que confirmer ce fait pour ma part. Car à bien y regarder, Scream 2 est parsemé de séquences éblouissantes et magistralement mise en scène : l'introduction, si elle n'égale pas celle avec Drew Barrymore, se révèle être un petit bijou d'inventivité, avec cette mise en abîme du film dans le film et tous ces spectateurs habillés en Ghostface, hurlant, chahutant dans la salle, ne se doutant pas qu'un vrai tueur a pris place parmi eux, pouvant mettre à mort sa victime en toute tranquillité ; la scène avec la magnifique Sarah Michelle Gellar, forte en suspense ; celle de la pièce de théâtre, dans laquelle Neve Campbell interprète Cassandre et voit le masque blanc du tueur parmi les masques grecques de la troupe d'acteurs qui virevoltent autour d'elle ou encore l'excellente séquence des téléphones portables, filmée en plein jour sur le campus et réussissant l'exploit de faire monter la tension alors que rien ne devrait pouvoir se produire vu les conditions ! Citons enfin celle dans laquelle Neve Campbell et une amie doivent se sortir d'une voiture accidentée en passant par le côté conducteur et sur le tueur assommé par le choc. Les gros plans sur le visage de Neve, en alternance avec le masque du tueur dont on ne sait pas s'il est conscient ou non, prêt à frapper ou non, sont franchement stressants. Bref, Scream 2 regorge de séquences virtuoses, ne ménage pas son public, se montre dynamique et fun, n'ennuie jamais, joue avec l'humour (Tori Spelling interprète le personnage de Sidney dans Stab, faisant écho à la remarque de cette dernière dans Scream) et nous fait vraiment passer un très bon moment devant notre écran. On pourra lui reprocher son final, pas inintéressant dans la thématique proposée (le cinéma est-il responsable de la violence des individus, influence-t-il leurs actes ?) mais qui sombre dans un trop grand aspect parodique, voire grand-guignolesque, qui en devient limite ridicule. Une fausse note donc, pour un film à réévaluer très certainement. 

NOTE : 5/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire