Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 16 septembre 2016

FRÈRE DE SANG 2

FRÈRE DE SANG 2
(Basket Case 2)

Réalisateur : Frank Henenlotter
Année : 1990
Scénariste : Frank Henenlotter
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Comédie
Interdiction : -12 ans
Avec : Kevin Van Hentenryck, Judy Grafe, Annie Ross...


L'HISTOIRE : Duane Bradley et son frère siamois Belial sont hospitalisés après avoir fait une chute de plusieurs étages. Recherchés pour de nombreux meurtres, ils parviennent à s'enfuir et sont recueillis par tante Ruth et sa fille Susan. Les deux femmes vivent dans une gigantesque demeure qui leur sert d'abri pour les êtres difformes. Tante Ruth a connu cette expérience d'avoir un enfant monstrueux et elle passe sa vie à les recueillir pour les protéger du monde extérieur. Belial se retrouve entouré de nombreuses créatures et Duane tombe amoureux de Susan. Tout irait pour le mieux si une journaliste n'avait pas retrouvé leur trace et s’apprêtait à mettre en péril le travail de celle qui fût surnommée "docteur monstre" il y a quelques années...

MON AVIS : Réalisé en 1982 par Frank Henenlotter, le premier Frère de Sang fait partie de ces films indépendants à très faible budget qui ont marqué leur époque et continue de vivre grâce à leur réputation de film culte. Trash, déviant et gore, Frère de Sang nous faisait faire connaissance avec Duane et son frère Belial, des siamois qui ont été séparés et qui se sont vengés de manière atroce sur les médecins responsables de leur séparation. Malheureusement, l'emprise du monstrueux Belial sur l'esprit de Duane allait entraîner les deux frères dans un drame sordide, qui se terminera par une chute mortelle. C'est du moins ce qu'on pensait jusqu'en 1990, année durant laquelle Frank Henelotter allait remettre Duane et Belial sur le devant de la scène, en démarrant cette séquelle à l'endroit même où se cloturait le premier volet. Le réalisateur, après avoir réalisé le très bon Elmer le Remue-Méninges en 1988, décide donc donner une suite à son film culte. Il reprend le même acteur, Kevin Van Hentenryck, pour interpréter Duane. La grosse différence avec le film original de 1982 est le budget alloué, beaucoup plus important pour cette suite. Cela se ressent nettement à l'écran, avec une image de qualité et des effets de maquillages très aboutis, notamment au niveau du look des différents monstres présents dans la demeure de tante Ruth. Car Frère de Sang 2 nous propose une véritable galerie de "freaks" au faciès exubérant ou au corps déformé, vivant cachés dans le grenier de l'imposante maison. Même Belial a évolué, devenu une créature en animatronique, bougeant plus naturellement. La mise en scène même de Frank Henenlotter a progressé, plus professionnelle, plus maîtrisée. Néanmoins, cet apport d'argent a un revers : exit le côté granuleux de la pellicule et l'aspect malsain, crasseux et sordide présent dans l'oeuvre de 1982. L'angle d'approche d'Henenlotter a lui aussi changé puisque Frère de Sang 2 se veut être une comédie horrifique dans laquelle le gore craspec présent en abondance dans le premier volet a quasiment disparu. La première heure du film verse donc dans l'humour légèrement féroce, fait la part belle aux monstres de toutes sortes, se focalise un peu sur le personnage de Duane et son envie toujours présente de s'émanciper de son vilain frère siamois et place au beau milieu de tout ça une journaliste arriviste qui veut faire un scoop en retrouvant la trace de frères Bradley. Belial poursuit son parcours de monstre meurtrier en assassinant un policier à l'hôpital ainsi qu'un forain remettant au goût du jour les baraques à "freaks" mais quasiment sans aucun effet sanguinolent. Dommage. Pas désagréable, le film se laisse regarder tranquillement mais si vous êtes fan du premier opus, vous risquez d'être un peu déçu quand même. Et puis arrive la dernière demi-heure, celle qui va venir remettre les pendules à l'heure et prouver que Frank Henenlotter possède toujours un solide appétit pour le trash. L'ami photographe de la journaliste va se rendre dans le grenier servant de cachette aux monstres et nous offrira une superbe séquence à base de flash d'appareil photo. Le délire s'installe petit à petit, les monstres n'entendent pas se laisser faire et on retrouve toute la cruauté du film Freaks de Tod Browning dans le châtiment que subira la journaliste. Encore plus osée sera la séquence culte dans laquelle Belial fera l'amour à un monstre femelle lui ressemblant ! Les deux monstres de latex s'agitent dans tous les sens pour simuler la fornication et on en reste bouche bée. Une scène nécessaire pour la réalisation du troisième chapitre de la saga en 1991 et intitulé Frère de Sang 3 - La Progéniture ! Ce final totalement déjanté vient agréablement clôturer ce Frère de Sang 2 sympathique mais un brin décevant quand même...

* Disponible en DVD et BR chez CARLOTTA

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire