Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 17 septembre 2016

FRÈRE DE SANG 3 - LA PROGÉNITURE

 
FRÈRE DE SANG 3 - LA PROGÉNITURE
(Basket Case 3 - The Progeny)

Réalisateur : Frank Henenlotter
Année : 1991
Scénariste : Frank Henenlotter, Robert Martin
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Comédie
Interdiction : -12 ans
Avec : Kevin Van Hentenryck, Gil Ropert, Annie Ross, Dan Biggers...


L'HISTOIRE : Tante Ruth décide d’emmener ses pensionnaires en vacances chez son ami le docteur Hal Rockwell. Elle compte sur lui pour aider à l'accouchement d'Eve, la petite amie de Belial qui est enceinte. Mais la tranquillité de la maisonnée est vite troublée par la cupidité des shérifs locaux qui souhaitent empocher le million de dollars pour la capture des frères Bradley…

MON AVIS : Frank Henenlotter poursuit la saga des frères Bradley et livre ce Frère de Sang 3 - La Progéniture en 1991, soit juste un an après Frère de Sang 2. Le film reprend durant les six premières minutes le final de ce dernier pour ceux qui ne l'auraient pas vu et enchaîne sur la maternité d'Eve, le monstre femelle qui vient de copuler avec Belial. La grossesse d'Eve n'étant pas du ressort d'un médecin inexpérimenté, tante Ruth décide d'emmener tous ses curieux pensionnaires chez un ami, oncle Hal, qui connait très bien les monstres pour s'être occupé du fils de Ruth, un être à six bras qui a connu une croissance assez sensationnelle et qui, contrairement à la légende, est toujours vivant. Comme on le voit, Frère de Sang 3 se veut dans le même ton que son prédécesseur, à savoir une comédie gentiment horrifique, assez avare en scènes gores, contrairement au film de 1982, préférant mettre en avant les beaux maquillages donnant vie à la galerie impressionnante des "freaks" de tante Ruth. Seulement voilà, l'effet de surprise ne joue plus et l'humour potache vole au ras des pâquerettes. Sérieusement, comment ne pas halluciner (dans le mauvais sens du terme) lors de la scène de "la chorale dans le bus" ?? Qu'en est-il du temps de présence à l'écran de Duane et de Belial, qui se fondent désormais dans la masse et ne sont plus vraiment mis en avant ? On appréciera quelques bonnes idées, comme le rêve de Belial qui se voit entouré de deux jolies demoiselles fortement dévêtues ou le fait que la fille du shérif local soit une adepte des plaisirs sadomasochistes. Hormis cela, il n'y a pas grand chose à retenir du film, bien trop sage, bien trop balourd. Le temps d'une séquence, on retrouve tout de même la vraie patte de Frank Henenlotter : l'accouchement d'Eve est assurément ce qu'il y a de mieux dans le film : le monstre femelle ne met pas au monde ni un, ni deux, ni trois, ni quatre bébés mais douze ! Douze petits chérubins, copies conformes de Belial au niveau de l'apparence physique ! C'est pire que d'avoir des Gremlins chez soi ! La progéniture de papa Belial va attirer bien des convoitises, notamment chez les adjoints du shérif qui aimeraient bien toucher la prime d'un million de dollars promise pour la capture des frères Bradley. Ça ne vous rappelle rien ? Le scénario de Frère de Sang 3 ne fait effectivement pas dans l'originalité et pompe allègrement celui de Frère de Sang 2. Le final versera heureusement dans un délire assez sympa en étant largement influencé par Terminator et Aliens le retour. Belial se voit en effet doté d'une espèce d'armure robotisée avec laquelle il peut manœuvrer deux bras d'acier munis de pinces de métal acérées, parfaite pour éradiquer les agents de police qui viennent se mettre en travers de sa route et de ses enfants. On a même droit à quelques petits effets spéciaux gore bien troussés. Mais au final, on repense avec nostalgie au premier Frère de Sang et on se dit qu'avec ce troisième volet, il n'y a plus vraiment grand chose à attendre de cette saga. Frank Henenlotter en est parfaitement conscient d'ailleurs puisqu'il n'hésite pas, non sans humour, à demander aux fans venant faire dédicacer les affiches ou dvd de Frère de Sang 3 s'il peut signer avec un pseudo ! 

* Disponible en DVD et BR chez CARLOTTA

NOTE : 2/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire