Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 25 janvier 2017

BLOODSUCKERS FROM OUTER SPACE

BLOODSUCKERS FROM OUTER SPACE
(Bloodsuckers from Outer Space / Suceurs de Sang)

Réalisateur : Glen Coburn
Année : 1984
Scénariste : Glen Coburn 
Pays : Etats-Unis
Genre : Gore, comédie
Interdiction : -12 ans
Avec : Thom Meyers, Laura Ellis, Robert Bradeen, Big John Brigham, Glen Coburn...



L'HISTOIRE : Dans le Texas, des fermiers se transforment en zombies suceurs de sang après le passage d'une rafale de vent venue de l'espace. Le jeune Jeff Rhodes, photographe en devenir coincé dans ce coin paumé, va devoir lutter pour sa survie face à cette invasion macabre. Il sera épaulé par Julie, une jolie citadine qu'il vient de rencontrer...

MON AVIS : Glen Coburn est un fan de cinéma indépendant, principalement de genre fantastique/horrifique. Il a une vingtaine d'années quand il décide que lui aussi, il aura son nom accolé à un titre de film et c'est donc en 1984 qu'il réalise son premier long métrage, le nanaresque Bloodsuckers from Outer Space, titre qui a fait la joie des fanas de VHS dans les années 80, sous le titre Suceurs de Sang pour la France. Lorsqu'on visionne Bloodsuckers from Outer Space, on se rend compte que n'est pas Sam Raimi qui veut. Ce dernier a réalisé le culte Evil Dead alors qu'il était âgé lui aussi d'une vingtaine d'années mais la maîtrise incroyable qu'il possédait déjà à cet âge en terme de mise en scène, d'innovation technique et de système D est à mille lieues au dessus de celle de Glen Coburn. Car même si Bloodsukers from Outer Space a une réputation de film culte, il faut bien avouer que cette comédie gore n'a vraiment rien de mémorable et que ce n'est qu'une petite série Z réalisée certes avec passion mais sans talent aucun. Ce qui ne lui enlève pas son côté sympathique et divertissant, ni son aspect nanar de compétition. Réalisateur, scénariste et acteur de son film, on peut dire que Glen Coburn s'est investit à fond pour donner le meilleur résultat possible. Le film brasse large puisqu'on se retrouve avec un "redneck movie" nous présentant des personnages haut en couleur, dont des fermiers en salopettes et des flics incompétents. Pour corser le tableau, on y ajoutera un danger mortel en provenance de l'espace, caractérisé par le souffle... du vent ! De quoi économiser sur le budget destiné aux effets-spéciaux ! Un vent qui a la particularité de transformer nos braves rednecks en zombies avides de sang humain ! Des zombies dont le maquillage n'est composé que d'un peu de peinture bleutée, de coup de crayon pour faire les veines apparentes et d'un peu de sang autour de la bouche. Pas si éloigné que ça de nos zombies franchouillard du Lac des Morts-Vivants dites moi, qui a préféré la couleur verdâtre au bleu. Perdu au milieu de tous ces éléments, notre héros, interprété par Thom Meyers, va vivre de passionnantes aventures. Bon, j'exagère un peu quand même, parce qu'il n'y a rien de vraiment passionnant dans tout ça. Par contre, vous aurez quand même droit à un jeu d'acteurs catastrophique, des tas de situations non-sensiques, improbables, sans queue ni tête, des dialogues à se pisser dessus, des zombies qui parlent comme vous et moi, de la musique country, des mannequins en mousse qu'on jette des toits, des bras en plastique qu'on tranche, des effets gores conçus avec trois bouts de chandelle et qui ne sont finalement pas très gores, une scène de cul cataclysmique filmée... en hors champ (!), une scène de douche en ombre chinoise, des scientifiques qui préfèrent se pochetronner plutôt que de régler les problèmes, un Général des armées totalement azimuté et qui ne pense qu'à gérer la situation avec l'aide de l'arme atomique et un Président des Etats-Unis (l'humoriste Pat Paulsen) qui tente d'éviter l'incident atomique tout en reluquant les jolis seins de sa secrétaire, le tout sur une mise en scène anémique et peu inspirée. En fait, Bloodsuckers from Outer Space nous rappelle par certains aspects les mauvais films à petit budget de la Troma. Comédie légèrement gore, le film de Glen Coburn, qui interprète l'un des scientifiques, saura vous faire sourire à coup sûr tant l'ensemble reste affligeant mais également touchant dans son approche et sa naïveté. Même les acteurs gardent un souvenir impérissable du tournage et du résultat final, à l'image de Laura Ellis qui joue Julie, la citadine adepte de l'inhalation d'oxyde d'azote (David Lynch a-t-il vu ce film pour son Blue Velvet ?). En tout cas, malgré ses nombreux défauts, l'aura du film continue de briller chez les fans puisque des conventions réunissant le casting ont eu lieu pour fêter ses 30 ans ! La sortie DVD de Bloodsuckers from Outer Space permettra au plus nombreux de le (re)découvrir et qui sait, de lui faire connaître une seconde jeunesse !

* Disponible en DVD chez CROCOFILMS

NOTE : 2/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire